Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 11:05
LES ECONOMIES D'ENERGIE, C'EST MAINTENANT.

 

La loi sur la transition énergétique est l'oeuvre majeure de Ségolène Royal, un des objectifs prioritaires affichés par le Président de la République pour son quinquennat et surtout un atout pour la France qui recevra tous les Pays du Monde à Paris pour tenter d' aboutir à un accord que la Ministre espère ambitieux pour lutter contre le réchauffement du climat qui de l'avis général doit être limité à 2%....ce qui n'est pas gagné tant les obstacles s'accumulent.

 

Ségolène Royal multiplie les rencontres internationales, pour parvenir à ses fins.

A Lisbonne elle a précisé ses objectifs.

par La rédaction numérique de RTL , Avec AFP publié le 03/03/2015 à 02:57
Partager

La ministre française de l'Ecologie Ségolène Royal a affirmé, ce lundi soir à Lisbonne, vouloir trouver "des propositions communes" avec les pays du bassin occidental de la Méditerranée avant la Conférence mondiale sur le climat que la France réunira fin décembre à Paris. "Je souhaite qu'il y ait des propositions communes, parce que nous avons un espace commun à défendre, la Méditerranée", a estimé Ségolène Royal, qui s'exprimait avant l'ouverture d'une réunion ministérielle sur l'environnement qui se tient sur deux jours dans la capitale portugaise.

Nous avons un espace commun à défendre, la Méditerranée
Ségolène Royal

"La Méditerranée est un espace de la planète très gravement impacté par le dérèglement climatique", a ajouté la ministre de l'Ecologie, citant le réchauffement, la pollution et "la dégradation de la biodiversité". La conférence de Lisbonne sur l'Environnement et des Energies renouvelables, coprésidée par le Portugal et le Maroc, entre dans le cadre des rencontres du Forum 5+5 et regroupe également l'Algérie, la France, l'Italie, la Libye, Malte, la Mauritanie, l'Espagne et la Tunisie.

"J'ai décidé d'être là pour marquer l'importance que porte la France, en partenariat avec le Portugal, à l'espace Méditerranéen", a encore affirmé Ségolène Royal, précisant que "ce qui est commun à nos pays, c'est l'entrée dans la transition énergétique". "Tous nos pays vont s'engager dans la lutte contre le réchauffement climatique, donc dans la diminution des gaz à effet de serre", a-t-elle ajouté, avant de suggérer des "échanges de technologies dans le domaine des énergies renouvelables". Le président français François Hollande et son homologue philippin Benigno Aquino avaient lancé ce jeudi "l'Appel de Manille" pour exhorter le monde à trouver un accord sur le climat en décembre à Paris et éviter ainsi à tout prix la réédition de l'échec cuisant de la Conférence de Copenhague en 2009.

Voilà pourquoi je souhaite qu’au bout du compte,
sans que chacun ne renonce à ce qu’il est
mais aussi sans confondre l’essentiel et l’accessoire,
les élus de la Nation joignent leurs voix
pour que nous réussissions avec tous les Français
cette belle révolution de la croissance verte et des nouveaux emplois qui vont avec.
Je vous remercie




 

On comprend dans ces conditions l'importance de la loi sur la transition énergétique dont on ne connaîtra définitivement les contours que lorsqu'elle aura définitivement été votée par l'Assemblée Nationale qui de toute façon aura le dernier mot.

Ségolène Royal a prononcé un magnifique discours rappelant les enjeux de la loi et rassembleur car elle sait que pour réussir il faut mobiliser toutes les énergies, devant les Sénateurs, que J'accuse 56 a à coeur de publier dans cet article.

Mme Ségolène Royal
Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
Paris, le mardi 3 mars 2015
Vote en séance publique du projet de loi
Discours
Monsieur le président,
Mesdames et Messieurs les sénateurs,
Merci pour ce vote magnifique qui engrange des avancées décisives,
Merci pour vos explications de vote venant de tous les groupes
et qui toutes ont souligné la
portée historique
d’une loi qui, dépassant les clivages
politiques, vise à engager la France
dans un
nouveau modèle énergétique,
de
façon irréversible
,
en donnant à tous les secteurs concernés, industries, bâtiment, services, le cadre stable
pour investir et créer des emplois dans tous les domaines de la croissance verte
en
prenant nos responsabilités
pour
lutter contre le dérèglement climatique
,
et pour faire du
modèle français
, celui de
l’excellence environnementale
,
exemplaire
avant la
grande conférence de Paris pour le climat
ou les dirigeants du monde entier devront prendre leurs responsabilités,
pour faire comprendre que nous avons deux patries
: la nôtre et la planète
.
Cette
révolution de la croissance verte, qui s’accélère
, portée par cette loi et les
actions concrètes et financières qui l’accompagnent, est le fruit, vous le savez, d’un
travail minutieux, attentif et déterminé
,
à l’écoute
de multiples instances, allant des
conférences environnementales au débat citoyen, à la contribution des ONG, aux
actions concrètes et réussies de nos communes, départements, régions, et je tiens à le
dire dans une volonté de rassemblement, au Grenelle de l’environnement et des loi qui
l’on précédé ainsi qu’aux contributions du conseil de la transition écologique qui
rassemble
toutes les parties du dialogue environnemental.
Mais surtout je tiens à saluer l’excellent
travail
accompli par votre Assemblée et la
grande qualité du débat démocratique
sur tous les bancs, que j’ai eu plaisir à animer,
avec vos chefs de file, Roland Courteau, Jean Pierre Bosino, Ronan Dantec, Jacques
Mézard, Chantal Jouanno et Jean-Claude Lenoir
et le passionnant travail de votre commission des affaires économiques et de votre
commission du développement durable que préside Hervé Maurey ainsi que celui de
vos rapporteurs, Louis Nègre et Ladislas Poniatowski qui n’ont ménagé ni leur temps, ni
leur énergie.
Il n’y a eu ni vaine polémique, ni politique politicienne, mais une vraie hauteur de vue
et
volonté commune de projeter la France dans un futur bon pour elle
, sans effacer
les légitimes différences de points de vue, toutes respectables, et que je vais encore
m’efforcer de rapprocher d’ici l’adoption définitive de la loi.
Nous avons, je le crois, débattu dans un esprit qui fait
honneur à la démocratie.
J’entends par là non seulement que les points d’accord et les points de désaccord
ont été amplement et minutieusement argumentés
mais que toujours, notre motivation première fut
la recherche du bien commun
.
Vous avez, je m’en réjouis,
confirmé la plupart des dispositions majeures
du texte que j’ai défendu en première lecture par l’Assemblée nationale
et les
250 amendements
que vous avez adoptés ont,
signe de cette
co-construction législative
à laquelle je suis très attachée,
pour 80 % d’entre eux
fait l’objet d’un avis favorable du gouvernement
C’est dire
l’esprit constructif qui a prévalu
Avec quelques points qui restent en débats
et sur lesquels, comme il est d’usage,
la Commission mixte paritaire va se pencher dans une semaine.
Je ne doute pas que
le Parlement saura donner
sans tarder
la plus grande force
au mouvement de tous
qui va nous permettre de faire de la France,
forte de la législation la plus avancée car la plus complète d’Europe,
une
puissance écologique donnant l’exemple chez nous
donc capable de convaincre et d’entraîner à l’échelle européenne, pour construire
l’Europe de l’énergie, évoquée par le président Jean-Claude Lenoir, et mondiale
pour apporter des réponses au défi climatique.
Les réformes que j’ai proposées
pour construire une économie bas carbone
sortent
renforcées à l’issue des débats dans les deux assemblées
, et je vous en remercie une
nouvelle fois, et notamment
:
1/
La performance énergétique des bâtiments
pour faire baisser les factures et
engager les travaux grâce au crédit d’impôt et à l’éco prêt à taux zéro
;
2/
La priorité aux transports propres
pour lutter contre la pollution de l’air et
protéger la santé
;
3/
Les objectifs zéro gaspillage, zéro déchet
, et notamment dans plus de 200
territoires à énergie positive
;
4/
La montée en puissance sur les énergies renouvelables
, grâce à de nouveaux
mécanismes de soutien et à la simplification
;
5/
La lutte contre la précarité énergétique
, avec en particulier le chèque énergie
;
6/
Le renforcement de la sûreté nucléaire
;
7/
Le pilotage démocratique du mix énergétique
et son
rééquilibrage
par le
passage de 75 % à 50 % du nucléaire dans l’électricité
Sur certains points
très peu nombreux comme je l’ai dit tout à l’heure, comme j’ai eu
l’occasion de le préciser au cours du débat, je souhaite en revenir à mon texte initial
dès lors qu’ils correspondront à
l’intérêt de notre pays
. Et
je sais
pouvoir compter
sur un bon dialogue
entre les assemblées
pour bien finaliser le texte.
* * *
«
Rien n’est plus fort,
disait Victor Hugo,
qu’une idée dont l’heure est venue
».
Cette idée, dans la France et dans le monde d’aujourd’hui,
ce sont les nouvelles
valeurs du développement durable
qui obligent à agir
ensemble
localement et à l’échelle planétaire,
pour la lutte contre le dérèglement climatique et la valorisation de la biodiversité,
pour la préservation de notre biosphère, de nos paysages exceptionnels,
et l’amélioration de la qualité de vie,
pour l’écologie, le social, l’économie et la santé publique
dont la loi qui vous est soumise organise la réconciliation,
pour la question énergétique et la question démocratique, si étroitement liées,
pour le progrès environnemental et le progrès social,
eux aussi indissociables,
pour le temps présent et les temps à venir, celles des générations futures pour
lesquelles nous agissons ensemble
Une remarque pour conclure
:
quand on marche seul, on se dit qu’on peut aller
plus vite
,
mais quand on marche avec d’autres, on va en vérité
plus loin.

 

 

Le Senat a voté la loi sur la transition énergétique. A écouter les Sénateurs ils ont beaucoup travaillé et de fait ils ont profondément transformé le texte voté par l'Assemblée Nationale. Ils l'ont enrichi mais aussi ils l'ont décapité en particulier sur la baisse de l'énergie nucléaire dont ils se sont refusés à prévoir une date. 

 

Ségolène Royal n'a pas dit son dernier mot et souhaite toujours pour l'essentiel le retour au texte initial.'

 

En atttendant,la Ministre, qui a travaillé avec acharnement pour aboutir à un projet ambitieux à la hauteur des enjeux et des objectifs affichés de faire de la France le pays leader multiplie les contacts avec ses homologues européens pour que l'Europe soit en pointe dans la lutte contre le réchauffement climatique. Elle souhaitait  un accord européen. C'est chose faite a annoncé Ségolène Royal sur Tweeter.

 

Ségolène Royal @RoyalSegolene "L'accord de ts les ministres de l'Environnement sur un plan d'action ambitieux pour le Climat(indc) est fait. L'Europe,première a s'engager! Voir sur Twitter

 

BRAVO MADAME. UN JOLI SUCCES.



Climat: l’UE va réduire ses émissions de 40%
AFP 6 mars 2015 à 16:49 (Mis à jour : 6 mars 2015 à 18:18)



Pollution le 15 mars 2014 sur les périphériques parisiensPollution le 15 mars 2014 sur les périphériques parisiens (Photo Francois Guillot. AFP)

L’Union européenne a adopté vendredi sa contribution pour la conférence de Paris sur le Climat, avec un engagement de réduire d’ici à 2030 d’au moins 40% ses émissions de gaz à effet de serre, par rapport à 1990.

«Il y a un accord, mais ça n’a pas été une mince affaire», a déclaré le commissaire européen en charge du Climat, Miguel Arias Canete, à l’issue d’une réunion avec les ministres de l’Environnement de l’UE à Bruxelles. «L’Europe est le premier continent à déposer sa contribution, comme cela a été demandé par les Nations unies», s’est félicitée la ministre française, Ségolène Royal.

L’offre de l’UE, qui est responsable de 9% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, a été envoyée au secrétariat de l’ONU, a précisé M. Canete.

Les ministres se sont mis d’accord sur «la liste de toutes les actions concrètes et de tous les secteurs économiques concernés par cet effort», a expliqué Mme Royal. La liste détaille les gaz à effet de serre pris en compte, énonce les secteurs industriels et inclut l’agriculture et les déchets. «Ce n’était pas du tout évident», a souligné la ministre française.

L’Irlande a bataillé pour obtenir que les émissions des terres et des forêts soient incluses dans l’offre de l’UE. Cette disposition est critiquée par les écologistes. «Les émissions de LULUCF (utilisation des terres et des forêts) ne doivent pas être comptabilisées dans les objectifs de réduction des pays, car cela signifierait diminuer de 4% des objectifs de réduction déjà bas», s’est insurgé l’eurodéputé Vert français Yannick Jadot.

«Un pas très important a été franchi aujourd’hui sur la route de Paris-Climat», a estimé Mme Royal. «L’Europe a pris ses responsabilités. Elle peut entraîner le reste du monde», a-t-elle affirmé.

<object id="flashObj" width="480" height="270" classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000" codebase="http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,47,0"><param name="movie" value="http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isVid=1&isUI=1" /><param name="bgcolor" value="#FFFFFF" /><param name="flashVars" value="videoId=4100417332001&linkBaseURL=http%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Fmediaplayer%2Fvideo%2Fsegolene-royal-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-464436.html&playerID=1027556707001&playerKey=AQ~~,AAAAzBCG-1E~,ZmNCmEZClj4eQ1WsLf_mGl_Pmb90_E4h&domain=embed&dynamicStreaming=true" /><param name="base" value="http://admin.brightcove.com" /><param name="seamlesstabbing" value="false" /><param name="allowFullScreen" value="true" /><param name="swLiveConnect" value="true" /><param name="allowScriptAccess" value="always" /><embed src="http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isVid=1&isUI=1" bgcolor="#FFFFFF" flashVars="videoId=4100417332001&linkBaseURL=http%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Fmediaplayer%2Fvideo%2Fsegolene-royal-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-464436.html&playerID=1027556707001&playerKey=AQ~~,AAAAzBCG-1E~,ZmNCmEZClj4eQ1WsLf_mGl_Pmb90_E4h&domain=embed&dynamicStreaming=true" base="http://admin.brightcove.com" name="flashObj" width="480" height="270" seamlesstabbing="false" type="application/x-shockwave-flash" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always" swLiveConnect="true" pluginspage="http://www.macromedia.com/shockwave/download/index.cgi?P1_Prod_Version=ShockwaveFlash"></embed></object>

 

Excellente nouvelle. On avance à grand pas même si ce n'est pas encore gagné car il faut convaincre tous les pays de la Planète de faire des efforts.

 

 

Mais on peut saluer ici la compétence de Ségolène Royal a réussi à franchir déjà un pas décisif en Europe.

C'est la meilleure réponse à ceux qui dans " L'OPINION' osent écrire, faisant de la politique politicienne au niveau des caniveaux en ne retenant que ce qu'ils appellent les recadrages de Ségolène Royal par le Premier Ministre, qu'elle est intouchable mais ne sert à rien...

Scandaleux lorsqu'on connaît les difficultés de tout ministre de l'écologie à obtenir des résultats face aux conservatismes de ceux qui ne veulent surtout rien changer et face à la puissance des lobbies qui hélas sont beaucoup trop écoutés par Manuel Valls comme par le Président de la République...et tous ceux qui les ont précédés.

On ne compte plus le nombre des Ministres de l'écologie qui ont quitté leur poste parce qu'ils étaient paralysés dans leur action par les oppositions, y compris dans leur propre camp. On peut citer Corinne Lepage dont on connaît le courage et le dynamisme qui a quitté le parti de François Bayrou parce qu'il n' était pas assez écologiste. On peut également se remémorer Delphine Bateau chassée du gouvernement parce qu'elle s'opposait un peu trop au lobby nucléaire.

 

Ségolène, elle ne partira pas et on ne peut que la féliciter pour son efficacité...Il n'est pas anodin qu'elle soit soutenue par les Verts qui connaissent sa force de résistance.

 

Bien sûr la liberté d'expression doit être protégée mais que dire de la mauvaise foi et du machisme?

Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique