Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 10:58

1206182 Hier, sur la 2, DSK s'est montré serin, fier de ce qu'il a accompli au sein du FMI et a paru très heureux dans ce poste. Il a clairement choisi le FMI.


1) LES PHRASES CLES:

Je suis ici en tant que Président du FMI et je ne suis que cela....

La crise n'est pas terminée. Son volet social n'a pas été traité...


Au cours de ma vie politique, j'ai toujours mené mes missions à leur terme...

La croissance en Europe est trop faible et il faut absolument trouver des solutions pour mettre fin au chômage.

Il n'a pas exclu un deuxième mandat mais en discutera avec Anne Sinclair et son avis comptera beaucoup.

Il est ensuite revenu sur l'Europe en précisant que c'était difficile parce qu'il fallait convaincre les chefs d'Etat de mener une autre politique.

2) LE CHOIX EST CLAIR

En effet, si DSK, qui reconnaît que sa mission n'est pas terminée, la poursuit, comme il l'a dit jusqu'à son terme, soit novembre 2012, à son issue, les présidentielles auront eu lieu six mois avant.

Sa mission ne sera pas terminée tant que l'Europe stagnera ou reculera.Donc pour la suite il semble lorgner  l'Europe...Soit la Présidence de la Banque européenne, qui va être vacante, soit, plus  vraisemblablement la Présidence de l'Europe.Mais, là il n'y a aucune certitude car il n'a pas non plus exclu un nouveau mandat au FMI.

Sur une éventuelle candidature française, il n' " a pas le temps d'y penser. Ca ne l'intéresse pas. Seul l'intéresse son travail au FMI."

Sur le volet politique, il a répondu à De LAHOUSSE qui lui demandait s'il était toujours socialiste: Oui

Qu'est-ce que le socialisme pour vous? " Espoir, Avenir et innovation, ce qui laisse songeur...car ce sont des valeurs spirituelles  qui peuvent être revendiquées par n'importe quel parti politique ou n'importe quelle religion, par n'importe quel chef d'entreprise et qui ne suffisent pas à caractériser   le socialisme...DSK  n'a parlé ni de l'épanouissement de l'homme qui est le but des socialistes, ni de la place de l'homme dans la société, ni de solidarité, ni de fraternité...encore moins de la lutte des classes.Drôle de socialisme, tout de même.

Je suppose que pour lui c'était un  bel effort, de même qu'un espèce de reclassement à gauche, qui le ségolénise!!!

L'entendre prôner une augmentation des bas salaires, qu'il stigmatisait il y a quelques mois, l'entendre parler du chômage, alors  qu'il n'a jamais dit un mot des délocalisations, des licenciements boursiers, ce n'est tout simplement crédible...Pourtant, comme l'explique fort bien Philippe ALLARD, il prononçait des mots, des phrases, faisait des propositions qui auraient pu sortir du programme de Ségolène ROYAL....Peut être s'imagine-t-il ainsi la pousser à se retirer...Mais là, il risque de mordre la poussière, car Ségolène n'a pas l'intention de se retirer et ira jusqu'au bout...C'est ce que nous a déclaré son porte parole et ' nous a envoyé un message sur TWEETER pour nous dire qu'elle continuait son  travail sérieux et profond...

Quoi qu'il en soit, DSK a fait son autocritique et a avoué s'être trompé:

Dimanche soir, au journal de 20 heures, sur France 2, Dominique Strauss-Kahn a reconnu son erreur du passé. Il n’a pas su prendre en compte hier la situation réelle en Tunisie trop absorbé par sa vision macro-économique. Le directeur du FMI faisait référence à sa déclaration passée où il louait, à l’époque, la réussite économique du pays sous le dictateur Ben Ali. Sur France 2, il a ainsi déclaré : « on a été beaucoup trop dans le passé, moi-même il y a deux ans et demi, beaucoup trop concentré sur la macro-économie, les grands chiffres, pas assez sur les inégalités et le chômage … on ne regardait pas assez ce qui était à l’intérieur 

 

Pour Dominique Strauss-Kahn, aujourd’hui sur une autre ligne politique, adoptée dans le contexte des crises dans les pays arabes et du soulèvement des peuples, réclame une prise en compte de la vie des gens. Il faut « s’occuper des problèmes des gens » déclare-t-il maintenant. On aurait pu entendre, dans ces termes, ceux de son adversaire d’hier Ségolène Royal. Ce rapprochement de la ligne Royal était inconcevable il y a seulement quelques mois. Aujourd’hui c’est une réalité.

A moins qu'au FMI, on commence à craindre qu'en Europe, on ne suive le chemin que nous tracent les pays arabes..." Philippe Allard

Quoiqu'il en soit DSK reconnaît de multiples erreurs...Il n'est donc pas l'homme providentiel que veut nous vendre Solférino...Il s'est beaucoup trompé...et à en croire son discours, C'est Ségolène ROYAL  qui avait raison...Voir son programme crédibilisé par le Président du FMI est une très bonne chance pour elle et j'espère que J.P.HUCHON qui, il y a quelques jours disait qu'elle manquait de crédibilité, va lui faire ses plus plates excuses..Car si Ségolène a raison, s'ils se sont tous trompés, c'est que, comme je n'ai cessé de le répéter sur ce blog elle " est visionnaire " et comme le disait Attali, elle " est une chance pour la FRANCE. Rappelons les grandes lignes de son programme, décrites par Philippe ALLARD:

 

P881280D747406G_apx_470_-1-.jpg "   Ségolène Royal défend au sein du Parti socialiste une ligne politique plus proche de l’écoute du peuple. Contestant une vision trop gestionnaire d‘un système, la présidente de région veut un socialisme plus humain pour apporter des réponses concrètes aux problèmes qui se posent : l‘insécurité, le chômage des jeunes, la vie des quartiers, la condition des femmes, … Contre une politique dominée par la macro-économie, la socialiste afin de mieux répondre aux situations souvent catastrophiques que vivent nos compatriotes, défend une ligne plus réaliste, plus pragmatique. Ce qu’elle appelle « la politique par la preuve » pour résoudre les problèmes réels des Français. Elle martèle ainsi dans ses interventions que l’économie doit être au service du progrès humain et non l’inverse. Une vision jusqu’ici critiquée par les anciens partisans d’une ligne « Jospin », unis dans le pacte de Marrakech."

AUX PRIMAIRES SOCIALISTES JE VOTE SEGOLENE ROYAL...AUX PRESIDENTIELLES, JE VOTE SEGOLENE ROYAL...

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Jean GeorgesBonsoirs les amis 21/02/2011 23:24


DSK SUPER STAR

Intoxication médiatique,ou Propagande des années 30.

Ils font finir par nous faire avaler leur pillule, Ca tourne à la DSKmania, tout est bon , la télé qui en vomit tout son saoul, la presse parisienne surtout n'a plus assez de place dans ses unes, a
l'exemple des photos de France Soir, chacun y va de son vocabulaire toujours plus évocateur, toujours plus gratifiant, enjoleur, voire provocateur, jusqu'à la flagornerie

Il faut vraiment être bien dans ses bottes pour résister a une telle propagande, que vont-ils pouvoir écrire de plus si le Pépé se présente .

Autour de cette mascarade, on voit apparaitre des articles - comme ce dernier glané sur le Post : " le PS doit-il abandonner son système de primaires" suivez mon regard, en 2007 au primaires le Dsk
d'alors qui crevait d'envie d'être le candidat du PS ( il était encore un peu credible à ce moment là) s'est fait étaler comme une crêpe, avec à peine 20% des suffrages, par Ségolène Royal portée
en triomphe par les militants. Il est aussi un peu responsable de l'echec de Royal en 2007. Je gage que ce n'est pas dans 6 mois qu'il va gagner les primaires, mais d'ici qu'un plebiscite
artificiel nous le propulse comme candidat désigné par la diaspora des vieux grigous (socialos de mes 2 cacahuètes) il n'y a pas loin.

C'est vrai aussi que cet épisode est bienvenu pour noyer les poissons avariés de l'aquarium sarkoziste de Mam au Fion, et le nouveau ambassador special de France à Tunis qui se croit encore au
temps " glorieux" des colonies.

Tout cela pour vous dire, mon bon monsieur, que la gauche est mal partie, le Parti socialiste agonise dans la douleur, attaqué de toutes parts, dispersé, divisé, vendu par des margoulins en mal de
notorièté, écrabouillé par une presse aux ordres du pouvoir.

La propagande n'aurait pas de prise sur une gauche unie et militante, sur une gauche qui veut virer Sarko, une gauche qui ne veut pas remplacer un futur dictateur par un personage lié aux banques
et au capital. Hélas aujourd'hui les électeurs démocrates sont perdus, intoxiqués, ballotés par la placidité et la mollesse de leurs élus, ( dont la moitié seraient prêts à tourner leur veston). Si
DSK est candidat ils savent bien les électeurs qu'ils n'auront pas le choix sauf celui d'aller à la pêche le jourJ ou voter DSK ou Sarko si Le Pen est au 2° tour. JG.


Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique