Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 15:12

494884355 c82d106047 t.1290096742-copie-1 L'attente d'une ou d'un candidat devient insupportable pour la gauche qui n'en peut plus de voir la droite en ordre de marche et le Parti Socialiste incapable d' organiser des primaires suffisamment tôt pour avoir le temps de faire une campagne digne de ce nom, de faire un grand débat populaire et de prendre en compte les aspirations légitimes des Français.  

La situation de crise dans laquelle nous nous trouvons en raison des spéculations bancaires appelle des changements fondamentaux et  la recherche d'un nouveau mode de société qui ne pourra voir le jour qu'avec l'assentiment ou au moins le consensus populaire. Ceci ne pourra être le fait de quelques apparatchiks enfermés dans un bureau avec des technocrates et des experts.

Que Martine AUBRY invoque la nécessité d'un programme socialiste avant de choisir un candidat, on peut le concevoir, encore que ce ne soit pas dans la logique d'un régime présidentiel....Mais comme on ne connaît pas le candidat le programme sera nécessairement flou et il faudra nécessairement tenir compte de ses propositions et des avis des Français,  surtout dans l'optique d'une primaire...

Donc il faut du temps, et plus on traîne, plus les Français s'exaspèrent. Melanchon est là avec ses idées au contact des Français et risque de ramasser les déçus de SOLFERINO.

Sans compter que les passions s'exacerbent, que les tensions montent, que les rapports entre socialistes se tendent et qu'à trop attendre la première secrétaire risque de voir voler en éclat ses beaux efforts pour ramener l'unité au sein du PA. Tout cela risque de ramener la guerre des courants qui s'était estompée et la guerre des chefs....

HALTE L!!  IL FAUT ACCELERER LE PROCESSUS DE DESIGNATION ET LA DATE DE DESIGNATION DE LA OU DU CANDIDAT(E).

L'incident d'hier avec la déclaration incongrue de Martine AUBRU et la mise au point de SEGOLENE ROYAL qui défend les primaires, comme Valls, Melanchon, Hollande, Bianco, Montebourg et beaucoup d'autres démontre à quel point les tensions montent et l'urgence absolue, pour calmer le jeu d'accélérer la mise en placfe des primaires  etr d'avancer le calendrier.

Ségolène Royal

 

Primaires du PS : Ségolène Royal accélère et ne s'interdit pas d'être candidate


"L'entente cordiale, ca ne veut pas dire que les primaires n'auront pas lieu. Je suis la garante d'un bon déroulement. Je ne veux aucune ambiguité la dessus. (...).
Ceux qui veulent toujours retarder la confrontation politique pour ne pas être attaqués, il faut qu'ils sachent que ce n'est pas en retardant les choses qu'on les règle (.
Ségolène Royal et Jean-Pierre Mignard lors l'Université populaire et participative sur "Liberté et responsabilité de la presse et des médias, une utopie réalisable", cemardi. © Razak / Désirs d'Avenir.


S'il ne fallait retenir qu'une phrase des dernières déclarations aux PS, c'est celle prononcée par Ségolène Royal vendredi matin :
"Plus que jamais l'heure est venue d'avancer sur les primaires. C'est la meilleure façon de lever toute ambiguité sur le sujet".


Accélération. C'est le mot que j'utilisais hier dans mon post consacré à la non-candidature de Dominique Strauss-Kahn.
Les Français s'inquiètent et le peuple de gauche retient son souffle et reclame qu'enfin le Parti socialiste choisisse son leader, qu'enfin il devienne lisible. La situation brouillonne ne peut pas durer, comme le souhaitent certains jusqu'en septembre 2012... et comme le déclarait ce matin, le député socialiste Jean-Marie Le Guen, proche de DSK, sur RTL.

Ségolène Royal le réaffirme avec force ce vendredi matin à Poitiers en marge de la signature d'une convention avec , le président de l'agence du service civique :
.Jean-Louis Bianco.).
Personne ne s'interdit d'être candidat, y compris moi."

Cette nécessité de l'accélération du calendrier est vitale pour la gauche comme pour les socialistes. Désigner la candidate ou le candidat est une nécessité absolue pour permettre ensuite de reconstituer un pack solide et uni comme pour réunir la gauche en temps et en heure.



Jean-Louis Bianco en 2009 à l'université d'Eté de la Rochelle - © Razak 


Jean-Louis Bianco, ancien secrétaire général de l'Elysée, sage parmi les sages et proche de Ségolène Royal, le dit depuis longtemps. 
Jean-Louis Bianco déclarait ainsi le 15 novembre dernier sur Europe 1 :

"Il faut avancer les primaires . Il faut les faire les plus vite possible pour qu’on soit nous aussi en ordre de marche", en faisant référence au fait que l'UMP et Nicolas Sarkozy s'était mis en ordre de bataille pour 2012.  
Selon Jean-Louis Bianco, il faudrait organiser ces primaires d'ici "deux à trois mois, le temps d'organiser une campagne" alors qu'elles sont prévues pour l'automne 2011. Et avec pour objectif "d'ouvrir ces primaires à 500.000, un million, deux millions de personnes".

Des primaires dont Ségolène Royal réclame la tenue depuis 2008 et dont elle a rappelé ce matin qu'elle serait la "garante" de leur "bon déroulement".


Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique