Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 15:26

La Grèce, berceau de la démocratie, la Grèce qui, il y a des millénaires a inventé la démocratie directe, la Grèce, fière de sa culture, de son passé, d'elle même vient, dans un sursaut de donner au monde une leçon de démocratie.

                                          1696679_grec_640x280.jpg

 

La dette de la Grèce, au coeur de la crise a mobilisé le FMI et l'Europe , l'Europe qui craint la contagion, la fin de l'Euro et qui par petites touches lance plans sur plans, toujours insuffisants, toujours assortis de conditions de plus en plus rigoureuses qui asphyxient le peuple Grec, l'engluent dans des règles toujours plus contraignantes, tellement contraignantes  qu'il n'y a aucune chance,  que ce berceau de l'humanité puisse un jour se reconstruire.

Le dernier plan concocté par les deux éminences grises de l'Europe, qui ne peuvent pas se voir mais ne cessent de s'étreindre pour développer leur système libéral qui étrangle les peuples, et permet aux milliardaires d'être toujours de plus en plus riches, aux banquiers et aux financiers de prendre le pas sur les Etats et de gouverner le monde MERKEL et SARKOZY, SARKOSY et MERKEL retirait en outre à la Grèce sa souveraineté et la mettait sous tutelle internationale. 

C'en était trop. Déjà des efforts considérables avaient été imposés au peuple grec, des pertes de retraite, des diminutions de salaire, un chômage dans des dimensions inconsidérées, la destruction progressive de leurs services publiques.

Mais ce n'était jamais assez pour ce couple de "tortionnaires." Il fallait toujours plus...et les cerveaux quittent la Grèce qui n'aura plus que ses larmes pour pleurer et aucune possibilité de se reconstruire.

Mais M Papandréou n'est pas n'importe qui. Président de l'internationale socialiste, héritier d'une situation économique laissée par la droite, obligé de mener une politique qui n'est pas la sienne, contraint de faire face à la révolte des Grecs, de leurs grèves générales à répétition, cet homme courageux, animé par une idéologie de gauche, est devenu en une journée l'homme le plus courageux d'Europe.

Il a décidé d'en finir avec ces diktats de l'Europe et du FMI. Il a décidé de démontrer au monde que les technocrates de Bruxelles ne pouvaient décider à la place des peuples. Il a décidé de démontrer que même dans cette Europe Ultra-Libérale, les peuples devaient avoir le dernier mot.

A l'instar de Ségolène ROYAL qui réclame Les Etats Unis d'Europe, des Peuples il a décidé de donner la parole aux Grecs, de leur donner le pouvoir de décider si oui ou non ils acceptaient cet accord imposé par le couple diabolique Merkel Sarkozy. En un mot, il a décidé de soumettre cet accord à referendum au grand dam de Sarkozy très déçu, de la droite, de Merkel et le Petit Président de répéter qu'il n'y avait aucune autre solution possible et qui veut maintenant imposer au Premier Ministre Grec un référendum avec une quetion biaisée, c'est à dire dont la réponse est induite dans la question.

Gageons que M.Papandreou ne se laissera pas impressionner et que lui, qui vient de nous donner une formidable leçon de démocratie ira jusqu'au bout.

Pourquoi devrait il une fois de plus sacrifier son peuple à un plan qui n'est même pas crédible et de l'avis de tous n'est que provisoire et totalement insuffisant.

Avec son talent habituel, Ségolène ROYAL a décortiqué ce plan qui consistait à coller des rustines. 

Sego-MEAGSRFM-2.jpg

Sommet européen : arrêtons d'ajouter des rustines, changeons la roue

L’accord intervenu cette nuit au forceps est l'illustration d'une Europe qui sort de ses crises par des négociations à l'arraché, en ajoutant des rustines sur une roue déjà usée.

Pourquoi systématiquement attendre d'être au bord du précipice pour obliger chacun aux compromis nécessaires ? Cet accord est très tardif et ne s’attaque toujours pas aux causes profondes de la crise. Que de temps perdu alors que les socialistes parlent depuis des mois de la nécessaire restructuration de la dette grecque et du renforcement du FESF.

Les dirigeants européens ont provisoirement arrêté l’hémorragie mais n’ont pas guéri le malade. Ils ne se sont pas attaqués au système, en dépit des belles déclarations répétées de Nicolas Sarkozy. Pas de taxe sur les transactions financières. Pas de mutualisation de la dette européenne sous la forme d’euro-obligations. Pas de gouvernement économique et démocratique de l’Europe. Pas de contrôle du pouvoir politique sur les banques. Pas de consultation des populations auxquelles on fait subir une insupportable austérité. Pas de relance par la croissance verte européenne pourtant indispensable pour éviter la récession qui menace et au moment où le chômage atteint un niveau historique dans notre pays et partout en Europe. Enfin, au lieu de faire des emprunts européens ou appel à la BCE, la droite européenne a décidé d'associer certains pays émergents comme la Chine ou la Russie.

C'est faire preuve soit d'incompétence, soit d'une profonde naïveté alors qu'il est essentiel de négocier un juste échange soumis au respect d’un minimum de règles sociales et environnementales."

Aujourd'hui enfin, un peuple ose se lever. Un peuple va choisir son destin. 

Bien sûr tout le monde et en particulier les technocrates qui veulent nous imposer leur loi va tenter d'influencer les Grecs en ne cessant de leur répéter, comme a commencé à le faire l'infâme Sarkozy qu'il n'y a pas d'autre solutions.

Pas d'autres solutions que de ruiner un peuple en lui faisant payer des dettes impossibles à régler tant les taux d'intérêts qui se cumulent d'année en année la réconstituent et l'augmentent indéfiniment, une dette qui deviendra une manne pour les banquiers! De qui se moque temps...

Pourquoi ne pas tenter le système LULA qui a permis un redressement spectaculaire du Brésil.

Non, Monsieur Sarkozy, l'austérité n'est pas la seule solution....

Nous, citoyens du monde, remercions M.Papandréou pour son initiative qui nous redonne confiance en nous, qui nous démontre que la démocratie est toujours possible, nous qui voulons la démocratie jusqu'au bout.

Pour finir je voudrais publier cet éditorial de Nicolas Deumorand, dans Libération.

"De la pire manière, dans le pire contexte, avec les pires conséquences possibles pour nous tous, Papandréou soulève la seule vraie question. Totalement taboue et même refoulée jusque-là. Impossible à formuler tant elle est vertigineuse, terrifiante pour ceux qui nous gouvernent. Cette question simple : que pensent les peuples de la brutale cure d’austérité qui va s’abattre sur eux ? Merci aux Grecs, à l’avant-garde du désespoir, de la poser et d’y répondre en premier. Et de nous rappeler, au passage, que la crise économique sonne toujours le premier acte de l’ébranlement des démocraties. Nous vivons actuellement les effets d’un fédéralisme de la catastrophe, purement négatif. Qui conduit dans l’urgence à mettre sous tutelle certains Etats, dépouillés de leur souveraineté et repris en main par les prêteurs. Gouvernés, de fait, par les dirigeants élus d’autres pays. Dans ce schéma, les peuples ne sont qu’une variable d’ajustement, la démocratie une procédure risquée. En Europe, à l’âge des économies interconnectées et de l’euro, un fédéralisme positif, doté d’outils de contrôle et de gouvernement, conduira lui aussi à des pertes partielles de souveraineté, ne nous leurrons pas. Mais, il faut encore le rappeler, il devra nécessairement être contrebalancé par des institutions démocratiques sans lesquelles il restera une lettre morte. Ou plus sûrement une bombe à retardement."

La décision de Papandréou nous donne l'espoir en l'avenir et la manifestation des  altermondialistes à Nice nous montre la voie, la voie de la révolution citoyenne de tous les peuples du monde.

img120.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique