Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 16:23

                                                      ENFIN!

                          

                       MERCI A JACQUES JULLIARD

 

Hier au Forum de LIBE et BFMTV SEGOLENE ROYAL A LA TETE DE L' AFFICHE.

                                                    Segolene-Royal_scalewidth_630-copie-1.jpg


Ce n'est pas sans émotion que nous avons  hier, au forum de Grenoble, Jacques Julliard prononcer un vibrant" hommage à Ségolène ROYAL:

" Chers Amis, je ne veux pas commencer sans dire quelque chose.  le plaisir et l'honneur de débattre avec Ségolène ROYAL et je dois dire ici que, puisque nous sommes interrogés sur les valeurs de la République et sur valeurs de la Gauche je veux rappeler que c'est elle qui, parfois dans la solitude, parfois dans l'ironie, parfois dans le désaccord de ses camarades a remis la république sur ses pieds.

C'est elle  qui, dans un débat droite gauche dont on connaît à la fois la grandeur et les limites a eu le courage intellectuel et presque psychologique de ramener les valeurs qui nous sont propres, qui étaient celles de la gauche et celles de toute la nation au coeur du débat.

C'est à partir d'elle que la Marseillaise n'est plus un chant qui est en quelque sorte mis sur la touche  dans les meetings républicains.

C'est elle qui a considéré qu'il n'était pas inutile de rappeler que le drapeau tricolore était celui qui avait uni tous les Français depuis la Révolution, en d'autres termes, elle nous a ramenés aux valeurs de la Nation et de cela, je voulais lui rendre hommage."

412px-drapeau-francaisfrench_flag.png

Après tant de critiques, d'accusations sans fondements, de harcèlement, de pièges tendus, après l'avoir tellement ridiculisée et souvent pour des futilités, après avoir tout fait pour la détruire politiquement, voir enfin sa valeur, son telent, son courage,reconnus, voir enfin admettre que cette femme remarquable a remis la république debout, de la part d'un journaliste, cela fait chaud au coeur. 

 

 


Les valeurs de la République remises en valeur grâce à elle et enfin  reconnues:

 

quel bonheur!Segolene-6.jpg

Chaque année, la fête de la Fraternité, organisée par son association, Désirs d'Avenir rappelle la valeur fondamentale de cette veleur républicaine stellement décriée et pourtant d'une importance fondamentale parce qu'elle rappelle l'appartenance de chacun à un groupe, parce qu'elle fait appel à la participation et à l'initiative de chacun pour les autres.

Aujourd'hui Ségolène ROYAL va plus loin. ELLE VEUT LA REPUBLIQUE CITOYENNE et explique sa démarche


La République citoyenne: " Les citoyens se sentent totalement exclus, souvent du débat public,ou tout au moins de la décision politique, où le pouvoir semble confisqué.

Ce qui me paraît important c'est de parler, pas forcément de ceux qui se sentent bien dans  cette république, qui se sentent déjà citoyens, mais c'est de tous les autres, les sans voix, ceux qui se sentent dans un état de relégation, de résignation,d'indignation, ceux qui pensent que la République les a oubliés, et ceux là, ils sont très nombreux.

Je dirais presque qu'ils sont 15millions de citoyens en France. Pourquoi 15 Millions? Parce que 15 millions ce sont le nombre de personnes qui, en France,  terminent leur fin de mois à 50 euros Près.

Et à partir du moment où la République, la Démocratie, c'est de donner la liberté de choisir sa vie, de transmettre à ses enfants les valeurs qu'on veut leur transmettre, de transmettre un certain bien être , lorsqu'on termione les fins de mois à cinquante euros près, alors, les devises républicaines sont gravement fragilisées.

J'ai envie de défendre devant vous cette idée qui est une de mes convicrtions depuis toujours, depuis de longues années, à savoir que si les crises sont si profondes,c'est d'abord ete avant tout à acuse d'un déficit de démocratie, y compris la crise financière.

Donc, si nous avons une crise financière, une crise  économique, sociale, écologique, de santé, c'est d'abord et avant tout parce que nous avons à faire face et avant tout à une dégénérescence de la démocratie.

Qu'est ce que c'est que cette dégénérescence de la démocratie? C'est le sentiment que le pouvoir est détenu par une élite politique et par des experts r que faca à la problématique des besoins matériels et économiques, il y a un brdoin qui n'est jamais pris en compte et qui est jour après jour davantage broyé par les crises que je viens d'évoquer,c'est kle droit d'être reconnu comme un  être humain à part entièrer.

Zt ce droit là, il est de plus en plus baffoué et de plus en plus méprisé. Que ce soit par les débats sur le rentabilité, la compétitivité qui traîtent les gens comme des objets, des objets ignorés, des objets oubliés, des objets offensés.Des détresses morales aussi, des solitudes, des humiliations, des situations de surendettement.

Par rapports à cette question là, comment révisiter notre devise républicaine?

D' abord  on se rend compte que la question nous ramène aux fondamentaux de la république:

            LA POUVOIR DU PEUPLE, PAR LE PEUPLE, POUR LE PEUPLE.

Où est il aujourd'hui le peuple dans l'ensembler des décisions qui sont prises? Où a-t-il été, pendant les cinq années, mais pas seulement pendant les 10 années et même parfois sous la gauche?

Où est il ce peuple? Aujourd'hui, il ne fait que subir. Et bien, ce peuple qui ne fait que subir, il va, si nous n'y prenons garde, dire dans les urnes ce qu'il pense de cette relégation et donc nous devons redonner la clé des choses et la clé fondamentale des choses, c'est la question démocratique.

Lorsque j'ai rencontré au Forum Social de Bélem le Président LULA,et que je lui ai demandé comment est ce que ces pays là, l'Argentine, le Brésil qui étaient en faillite, où tout avait été détruit sous l'injonction du Fond Monétaire International, le système de vieillesse, le système de santé, le système de politique familiale la sécurité sociale, tout avait été détruit, sous prétexte qu'il fallait sortir les pays de l'ornière.

Le Président LULA m'a fait cette réponse: J'ai sorti mon pays de l'ornière par la démocratie. J'ai redonné du pouvoir au peuple.Partout, j'ai redonnédu pouvoir au peuple. Y compris dans la définition des politiques sociales comme la création des bourses familiales qui ont totalement transformé la vie des familles pauvres qui ont eu accès à ce dispositif  social qui consistait à ne donner les allocations familiales qu'aux familles ou mamans qui envoyaient leurs enfants à l'école

Ca a été la réforme majeure du gouvernement LULA, celle qui a sorti des millions de gens de la pauvreté, et cette idée là elle était née des forums participatifs.

Il m'a même dit que y compris sur la question de la sécurité...c'étaoit une question démocratique majeure et y compris sur cette question très difficile,il a engagé le Pays, d'abord dans des comités locaux, puis dans des comités régionaux, puis dans des comités inter régionaux et ensuite en remontant du bas vers le haut pour définir y compris les politiques de lutte contre la grande criminalité.

Donc par rapport à cela qu'est ce que c'est que notre devise républicaine: LIBERTE EGALITE FRATERNITE?

La Liberté, l'Egalite, ça se tient.Pourquoi? Parce que s'il n'y a que la liberté,à ce moment là, nous avons la loi du plus fort.

Si nous n'avons que l'égalité, nous avons l'égalitarisme, la bureaucratie, la non reconnaissance de l'initiative individuelle; donc, la non liberté finalement d'entreprendre.

DONC, L'UN ET L'AUTRE SE TIENNENT.LIBERTE, EGALITE CA SE TIENT.

Mais, que vient faire la dedans la Fraternité?Le troisième. Celui aui est toujours un peu négligé. Celui qui est venu en retard d'ailleurs.1848, seulement la FRATERNITE.

Quand même au moment où l'esclavage a été aboli! Ce n'était pas rien.Première fête de la Fraternité:1848.

Alors qu'est que c'est que cette Fraternité?

LA FRATERNITE, C'EST CE QUI FAIT LE LIEN ENTRE LA LIBERTE ET L'EGALITE.

C'est ce qui forge le sentiment d'appartenance commune à la République et à la Nation.

Cette FRATERNITE, elle a souvent été traitée avec ironie et condescendance.C'est quelque chose d'un peu fûmeux: le supplément d'âme comme le dit merveilleusement Régis Debré dans son livre " LA FRATERNITE."

Il dit ceci:" Oui, c'était fûmeux, c'était le supplément d'âme et ça ne servait à rien. Parce que dans la liberté et dans l'égalité, on peut faire des lois, des décrets, il y a des pourcentages, des PIB etc...Mais dans la FRATERNITE, on ne peut pas mesurer les choses: la FRATERNITE, c' est LE LIEN HUMAIN. La Fraternité, c'est que chacun veut être reconnu comme être humain à part entière.

Bien sûr, il y a des conditions matérielles pour cela.Avec les problèmes de  surendettement, de fin de mois et de vie chère; mais c'est bien autre chose, c'est ce lien qui forge la communauté de destin. Et pour forger la communauté de destin, il faut bien redonner le pouvoir au peuple pour qu'il décide de ce qui va lui arriver et de la façon dont nous voulons vivre ensemble.

La fraternité, c'est finalement le JE ou le ON qui devient le NOUS. Et c'est cela qui est très important. Le mot qui est le plus important, c'est le OUI, c'est le NOUS, c'est ce qui a padramatiquement disparu aujourd'hui.

C'est ce qui explique aussi que la droite finalement n'a cessé de diviser pour régner, de dresser les gens les uns contre les autres, les catégories contre les catégories.

Eh bien, nous devons reforger,à gauche ce NOUS, transformer le JE et le ON impersonnel en NOUS, en COMMUNAUTE DE DESTIN.Et la fraternité, c'est d'abord cela, c'est cette force aggrégative.

D'ailleurs j'éi été très heureuse parce que j'ai lu recemment le petit livre d' Edgar MORIN et de Stéphane ESSEL: et que proposent ils? La création de Maisons de Fraternité.UN SERVICE CITOYEN DE LA FRATERNITE, parce que ce qu'ils remettent en avantc'est cette question du lien humain conditionné dans un bon fonctionnement du système économique pour qu'il soit plus égalitaire et plus libre.

Et pour terminer,je voudrais donner quelques exemples qui montrent à quel point c'est un déficit démocratique qui est à l'origine de toutes les crises.

LA CRISE DU SYSTEME BANCAIRE, par exemple, vous ne croyez pas que si, au conseil d'éadministration des banques, comme je le disais déjà d'ailleurs en 2008, les Pouvoirs Publics étaient entrés AU NOM DES CITOYENS au Consei  d'Administration, lors qu'ils ont renfloué les banques avec l'argent du contribuable, vous ne croyez pas que si nous étions nous, CITOYENS, au Conseil d'Administration des Banques pour pouvoir contrôler la juste application du pouvoir babcaire et notamment ce qu'ils font de nos salaires, de nos retraites, des résultats des entreprises qui sont déposés aux banques, grâce à un privilèger quand même exhorbitant. En contrepartie n'ont ils pas le droit d'éxiger des règles justes sur l'utilisation des fonds de dépôt.

Le Pouvoir aussi qui devrait être celui des citoyens qui devraient aussi siéger obligatoirement au conseil d'administration des organismes de crédit dont les comportements sont si abusifs, les crédits révolving, les surtarifications bancaires, les gens qui sont en excédent en début de mois, sont en découvert en fin de mois et qui payent et qui payent quand même 15, 16, 17% de taux d'intérêt à la même banque qui va leur reprêter de l'argent à un taux supérieur.C'est cela le crédit révolving.

Vous ne croyez pas que si les CITOYENS avaient accès obligatoirement, avaient des droits de participation dans ces organismes qui bénéficient de pouvoirs exhorbitants de l'ETAT, les choses iraient mieux et qu'ils pourraient exiger une modification de la réglementation?

AUTRE EXEMPLE: LA CRISE ECOLOGIQUE: Toute crise  écologique, tous les scandales écologiques, et tous les scandales humanitaires et tous les scandales  sanitaires sont n"s d'une dégénérescence de la démocratie...

L'amiante, la gestion de la grippe A, les prothèses PIP,les scandales écologiques, Tchernovil, on nous avait raconté que le nuage s'arrétait à la frontière parce que les experts détenaient le pouvoir te que les citoyens n'avaient le droit de ne rien dire, la tempête des  gaz de chiste, la tempête XINTHIA que j'ai subie dans ma région et qui a fait plusieurs dizaines de morts...Pourquoi les citoyens ne sont ils pas associés à la planificartion de l'organisation et de l'usage des sols par rapport aux risques d'inondation, par exemple?

La crise économique également: Dégénérescence de la démocratie!

Comment se fait il que des entreprises puisse délocaliser sans que les organisations syndicales n'en soient informées plusieurs mois à l'avance? Ce sont des choses qui sont inimaginables dans les démocraties du Nord de L' Europe où les représentants des organisations syndicales siègent dans les Conseils d'Administration.

Où les salariés sont associés à la mutation économique de leur entreprise.

Où il esrt inimaginable d'apprendre par la Presse comme cela se fait aujourd'hui, dans la France d' aujourd'hui, en 2012, les salariés apprennent par la Presse les délocalisations de leurs activités économiques. Mais pour qui les prend on? Pour moins que des machines. Parce qu'au moins, les machines ils les revendent. Les salariés, ils les mettent sur le trottoir.

La revitalisation de la démocratie, qui est à mon avis un élément essentiel de l'éfficacité  de la sortie de crise. C'est pas pour s'amuser, la démocratie, pour faire joli. C'est parce que je considère que l'efficacité des mesures économiques va dépendre de la capacité qu'aura la gauche à remettre en mouvement le peuple françai, à lui redonner la conviction qu'il a non seulement le droit mais la capacité de participer aux décisions qui le concernent, avec des institutions, des organismes qui seront mis en place pour ce faire.

Par exemple dans les domaines de la santé ou de l'écologie des organismes indépendants qui arrêterons de cautionner, parce qu'ils sont financés aujourd'hui par l'industrie pharmaceutique et sont juges et partie.L'indépendance de ceux qui donnent des autorisations de mise sur les marchés ou de ceux qui évluent les risques écologiques doit absolument être garantie et moi je souhaite que des citoyens tirés au sort, des comités de citoyens puissent participer à ces nouvelles instances qui devront cpn,trôler et qui devront comprendre au nom de quels principes des décisions cruciales  pour la protection de la santé publique ou pour la protection de la planète ou pour la protection de l'efficacité économique sont prises.

Ce n'est pas une utopie.

On peut revivifier la démocratie parlementaire....Le deuxième pilier c'est la démocratie sociale.Le partenariat dans l'entreprise avec les organisations sundicales et les représentants des salariés.

La démocratie territoriale bien entendu sur laquelle il y a beaucoup de choses à dire. Pas seulement une nouvelle étape de la décentralisation. Nous aussi, élus locaux, nous avons des efforts à faire pour que les citoyens participent  aux décisions qui les concernent et notamment par les budgets participatifs qui devraient être généralisés dans toutes les collectivités territoriales.

Et enfin, bien évidemment la démocratie citoyenne, la démocratie participative, peu importe son nom qui est, je pense la VRAIE REVOLUTION DEMOCRATIQUE QUE NOUS DEVONS ACCOMPLIR POUR QUE LES CITOYENS PUISSENT CROIRE A NOUVEAU QUE LA POLITIQUE CA VA SERVIR A QUELQUE CHOSE ET QY' IL N'Y A PAS D'UN COTE LES PROMESSES DE CAMPAGNE ET LES LENDEMAINS QUI DECHANTENT.

 

                         179678 1670822422157 1585285364 1497872 6846421 s



Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

monica 31/01/2012 16:51

magistral !!

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique