Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 22:00

aubryhollandeconseilnational.jpg5679142892_9d1d1a5440-copie-2.jpg 

Un article du Nouvel Observateur, consacré à Ségolène ROYAL, intitulé " et si elle créait la surprise, après avoir noté que sa campagne partait bien s'attache comme les autres à en minimises les chances en raison des sondages...


Et si Ségolène Royal créait la surprise ?

Ségolène Royal n'est pas la candidate qui a le plus de chances de remporter la primaire socialiste, selon les sondages. Pourtant, sa campagne est bien engagée, peut-elle inverser la tendance ?

La femme qui fait la Une du quotidien Libération en date du jeudi 7 juillet 2011 n’est pas méconnaissable, non, pourtant  "ce n’est pas la Ségolène qu’on connaît". La glamour, posant, lascive, pour le Sunday Times Magazine. La femme-debout, la femme stand-up, celle en tunique bleue, ironisant sur la scène du Zénith. La souriante, reine éphémère d’un congrès, avant qu’un second la rince. Non, ce n’est pas cette femme qui fait la Une de Libération. Le temps a passé. Et les épreuves aussi. Or donc, la voilà qui pose, simple et grave. Dans ses yeux, passées les cernes, un mélange de malice et de dureté. Un regard qui nous dit : "Je suis prête".

 

 

 

Cependant si l’image peut surprendre, le contenu, lui, demeure le même. Ou quasiment. Si l’interview est "exclusive", rien de ce qui est dit n’est inédit. On y retrouve tous les fondamentaux du ségolénisme : L’ordre (social) juste, la politique par la preuve, la mutation écologique. Tout ce à quoi elle croit "profondément". Seul, semble avoir disparu, le concept de "démocratie participative".

Comme de bien entendu, elle cite François Mitterrand, celui qui s’y reprit à trois fois avant d’être élu président de la République, même qu’il ne faudrait pas l’oublier, précise-t-elle. Comme de bien sûr, elle rappelle que 17 millions de suffrages se sont portés sur son nom, le 6 mai 2007. Et cela reste pour elle, encore aujourd’hui, "un atout considérable".


Comme on pouvait s’y attendre, elle "respecte tous les candidats" concourant à la primaire. 

Ségolène Royal prête pour 2012

Ségolène Royal lors d'un meeting de campagne en 2011 - Crédit: AFP

Alors quoi ? Que retenir de cette "interview exclusive" ? Eh bien sa fin. Qui fait le titre de Libération : "Vous aurez des surprises". Comprendre : "Ne croyez pas que cette primaire soit jouée, pliée, terminée".Oui, malgré les sondages, accablants pour la Dame de Melle, toutes ces enquêtes la plaçant loin derrière Martine Aubry et François Hollande, toutes ces projections l’éliminant dès le premier tour de 2012, Ségolène Royal croit "sereinement" en ses chances.Et on s'attarde sur ces sondages défavorables...

 Sauf que les sondages n'ont aucune signification.

Un sondage Viva Voice vient d'être rectifié par la très officielle Commission des Sondages.Il y a quelques semaines EXPRIMEO indiquait que les  Primaires socialistes ne pouvaient pas techniquement être sondées parce que les instituts de sondage ne disposaient pas des listes des adhérents au PS et ne disposaient pas, de ce fait de panel.

Il n'y a pas davantage de listes des sympathisante. Donc c'est au petit bonheur la chance. Les sondeurs utilisent leur panel habituel qui comprend un nombre significatif de membres de l'UMP. Donc ils sont absolument incapables de faire des sondages fiables.

Après l'interview de Ségolène ROYAL sur France Inter, un sociologue de l'institut BVA disait:" Les primaires socialistes, c'est la grande inconnue."

Jean Michel APATHIE, quant à lui estime que les sondages ne sont pas adaptés aux primaires."

Autrement dit les sondages qu'on déverse à un rythme accéléré sur les Primaires PS ne signifient rien.Ainsi un sondage de VAVA VOICE lui donne à Ségolène Royal score ridicule de 13% que même les électeurs de droite estiment n'avoir aucune crédibilité.

Cependant cet institut, qui a été sévèrement recadré par l' Institut des Sondages, il y a quelques jours  persiste et signe, tant il est désireux de faire plaisir au Seigneur et Maître NICOLAS SARKOZY.

Il s'agit d'une manipulation organisée. Voir sur SERAPHINE l'article EN 2012/ segolene royal ou la berezina:  http://www.seraphine.over-blog.fr

 IL y a des éléments tangibles qui font augurer la surprise ROYAL.

AUBRY: Selon les derniers sondages, elle stagne.Elle n'avance pas. La mayonnaise ne prend pas.

Il y a de bonnes raisons à cela.      


 

Où est donc passée Martine Aubry ? 

 
Cette semaine, Nicolas Sarkozy et son gouvernement ont choisit l'offensive anti-sociale et sous le couvert de l'affaire DSK, a décidé sans débat d'augmenter la durée de cotisation pour la passer 41,5 ans pour toucher une pension sans décote, soit un trimestre de plus.
Et face à cette offensive anti-sociale, Martine Aubry est aux abonnés absents. Encore une fois.

Martine Aubry répond aux journalistes le 15 Nov. 2010.


A l'automne déjà, Martine Aubry avait laissé Ségolène Royal monter en première ligne médiatique pour contrer Nicolas Sarkozy et défendre la justice sociale qui veut que les personnes, souvent des ouvriers, qui ont cotisé la durée légale puissent prendre leur retraite à 60 ans. Cette relative absence de la Première Secrétaire avait été critiquée à l'intérieur même du Parti Socialiste. Martine Aubry avait même refusé la demande de référendum que Ségolène Royal et Jean-Luc Mélenchon appelaient de leurs voeux pour empêcher l'injustice qui se mettait en place. 

Aujourd'hui Martine Aubry n'est plus Première Secrétaire mais candidate. Les Français pourraient s'attendre à l'entendre, haut et fort, sur un dossier aussi important qui a mis des millions de citoyens dans la rue. Et bien non. 
Même candidate Martine Aubry est de nouveau aux abonnés absents.

Comment interpréter cette absence ? Est-ce une absence de ligne politique ? Ou plutôt à une ligne politique inavouable par celle qui a construit son pouvoir en réunissant la Carpe et le Lapin. 
Les Carpes s'expriment d'ailleurs beaucoup plus que la candidate aux primaires. Ainsi le député strauss-kahnien Jean-Marie Le Guen a déclaré jeudi que le PS ne reviendrait "pas sur les 60 ans" pour l'âge de départ à la retraite. "Evidemment, nous ne reviendrons pas sur les 60 ans, nous aménagerons un certain nombre de carrières longues", a dit sur LCI l'élu parisien, jugeant que "Manuel Valls dit des choses fortes sur le sujet". 
Manuel Valls, lui aussi candidat à la primaire après avoir soutenu celle de DSK, affirme "ne pas croire" aux "tà "un retour à la retraite à 60 ans" promis par le PS dans son projet et lors des manifestations de l'automne. 

Seuls et sans que le plus grand nombre les entendent, Benoit Hamon et quelques proches de Martine Aubry ont dénoncé ces remises en cause de la retraite à 60 ans. Et encore Jean-Christophe Cambadélis, strauss-kahnien et très proche de Martine Aubry a estimé pour sa part que "tous les socialistes ont raison de vouloir retravailler sur le sujet" des retraites...

On comprend que Martine Aubry ne puisse s'exprimer librement... Un de nos grands anciens disait que les conditions de la prise du pouvoir déterminent, ensuite, l'exercice du pouvoir. Cet exercice du pouvoir, on le voit aujourd'hui défaillant à la tête du Parti Socialiste que cela soit sur des questions politiques comme les retraites ou sur des questions morales.

Comment dès lors imaginer ce pouvoir défaillant mener campagne contre Nicolas Sarkozy ? Martine Aubry a de grandes qualités. Mais comment l'imaginer présidente quand à chaque rendez-vous essentiel pour le pays, elle déclare forfait, regarde ailleurs et s'absente ?

« Pour beaucoup de Français, Martine Aubry n'est pas candidate à 100 % »,explique Jérôme Sainte-Marie le directeur du département opinion de CSA.
Ceci explique cela."

Une explication parmi d'autres. Outre les absences de Martine AUBRY, sa propension à rester dans le flou parce que comme elle l'a maintes foi répété " il n'y a aucune différence entre ma politique et celle de DSK" ce à quoi elle aurait pu ajouter:" il n'y a aucune différence entre ma politique et celle de HOLLANDE", il y a ce vide sidéral devant les mesures anti-sociales de Sarkozy qui laisse le champ libre à Ségolène ROYAL qui, elle se trouve sur tous les terrains, accorde des interviews à tous les médias, répond à toutes les questions en proposant ses solutions qui onet généralement fait leur preuve car testées en Région...

Quand ce n'est pas le vide sidéral, c'est la copie conforme. Elle s'approprie tout simplement les idées de Ségolène ROYAL...Il y a quelques jours " l'ordre juste"...La dernière est encore meilleure: " Je veux être la Présidente des solutions." Mais il y a un bémol: Quelles solutions? Pas l'ombre d'une solution proposée, pas la moindre politique par la preuve. Ce qui, pour Ségolène Royal n'est pas un slogan mais la traduction de quatre années de travail acharné devient pour Aubry une phrase dénuée de sens dès lors que cette candidate s'en tient aux idées Générales.

Cette anomalie a d'ailleurs été relevée par Bourdin, sur BFMTV qui a dit à Ségolène: vous, vous êtes dans le concret. Les autres s'en tiennent aux idées générales.

C'est d'ailleurs pourquoi le bât blesse et pourquoi la mayonnaise Aubry ou Hollande ne prend pas. Aubry stagne et Hollande descend tout simplement parce que, selon les sondeurs, il plaît à la droite qui ne votera pas pour lui. D'ailleurs on sent poindre une inquiétude chez François Hollande qui, comme Ségolène Royal commence à dire: les sondages ne sont pas des votes. Et il ajoute ce n'est pas gagné d'avance. Ce sera très dur

Pas bon signe pour les deux " favoris des sondages. En effet on monte au galop, ensuite on stagne et comme le mouvement est dans la nature et une loi du genre, on descend. C'est ce qui pourrait arriver rapidement à nos deux lascars.

Le PS a tenté de faire des pointages. Mais beaucoup de militants ont déserté ce parti. Parmi ceux qui restent seuls un quart ou un cinquième assistent aux réunions de sections. Donc, comme c'est par ce biais que les Fédérations font leurs pointages, ils ne peuvent pas non plus être fiables. Même s'ils font du forcing en envoyant aux adhérents une pétition à signer en faveur de Martine Aubry, dans l'intérêt du parti.

Concernant les sympathisants, il n'existe pas de fichiers, donc pas de panel.

En outre les primaires sont ouvertes à tous les Français inscrits sur les listes électorales à condition qu'ils présentent leur carte d'identité, leur carte électorale, paient un euro et signe un engagement en faveur des valeurs de gauche. Donc personne ne sait qui va voter, et surtout quelles catégories de Français. Les résultats ne seront pas les mêmes si les BOBOS vont voter ou si les classes populaires viennent massivement apporter leur suffrage.

Les sondeurs commencent d'ailleurs à le reconnaître.

Après l'interview de Ségolène ROYAL sur France Inter, un sociologue de BVA a indiqué:" Les Primaires au PS, c'est l'inconnu."

Jean Michel Apathie ne dit pas autre chose lorsqu' il affirme que les sondages ne sont pas adaptés aux primaires.

Voilà pourquoi le Nouvel Observateur peut titrer un article sur notre leader ET SI SEGOLENE ROYAL CREAIT LA SURPRISE."

Tous les éléments vont dans ce sens; d'abord l'électorat de Ségolène ROYAL est beaucoup plus large que celui du PS. Dont l'électorat populaire, les Français venus d'ailleurs qui ont voté pour elle à 6O% en 2OO7 et toutes ces catégories de Français dont elle s'efforce chaque jour de résoudre les problèmes et qui lui en sont reconnaissants....

Il y a, on le constate sur le terrain une détérioration de l'image duPS depuis l'affaire DSK et un rejet de Solférino par ces gens de gauche qui ont le sentiment qu'il les a abandonnés depuis des décennies.

 Le Nouvel Observateur ne dit pas autre chose lorsqu'il souligne:" Il y a cette afffaire DSK qui plombe et AUBRY et HOLLANDE.."

Il y a plus d'un tiers des Français qui n'ont pas encore choisi.

Il y a un Français sur 5 qui peut changer d'avis.

Il y a cet avis d'un sociologue de BVA qui affirme que les primaires PS c'est la grande inconnue.

Il y a l'avis du nouvel observateur selon lequel les résultats sont imprévisibles.

Dire que Ségolène ROYAL n'a aucune chance est donc une escroquerie intellectuelle, fondée sur rien d'autre qu'une volonté délibérée d' en convaincre les Français, simplement parce tous ces beaux messieurs de la presse et des sondages n'ont d'autres préoccupations que de conserver leurs privilèges remis en cause par le programme de Ségolène Royal fondé sur l'ordre juste.

Je vous conseille de vous reporter au sondage basé sur les statistiques effectué par un organisme totalement indépendant: Quel candidat pour le parti socialiste?/ www.sondages-election.com

 


DONC SEGOLENE ROYAL CREERA LA SURPRISE COMME ELLE NOUS L' ANNONCE.

AUX PRIMAIRES SOCIALISTES, JE VOTE SEGOLENE ROYAL DES LE PREMIER TOUR CAR C' EST AU PREMIER TOUR QUE SE GAGNE UNE ELECTION.

Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique