Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 09:22
150763 215830568530912 186459878134648 359415 1113980443 n
421182_10150641379228945_698278944_8983436_5029031-copie-1.jpgA deux jours du deuxième tour des élections, chacun doit prendre ses responsabilités et mesurer les enjeux.

Jamais une élection présidentielles n'aura eu de tels enjeux, car les Français doivent choisir entre deux modèles de sociétés parfaitement perceptibles lors du débat entre les deux tours.

C'est le modèle Français hérité du Conseil National de la Résistance qui est en cause. Un modèle unique au monde qui a instauré une protection sociale à laquelle les Français sont très attachés . 

Ce sont leurs retraites, très réduites par le président candidat, la Sécurité sociale, menacée d'être privatisée. Depuis cinq ans une oeuvre de destruction a été mise en place par le Président Sortant, oeuvre de destruction qu'il poursuivra sans relâche s'il est réélu. Il faut le savoir!

C'est le code du travail qu'il veut démanteler pour faire plaisir à Madame PARIZOT.

Si par extraordinaire, il était réélu, en 2017, le peuple Français se trouverait nu comme un vers.
La lutte des travailleurs avec leurs syndicats, 1936,1968,  la semaine de 35 heures, les congé payés ne seraient plus qu'un souvenir et les salariés de ce pays n'auraient plus aucune protection. Leur vie de famille serait anéantie par la mobilité, des horaires de travail à la volonté du patronat, les enfants livrés à eux mêmes parce que l'allongement  de la durée de travail empêcherait les parents de s'en occuper, de les éduquer...On en reviendrait à une forme d'esclavage. 

Alors voter SARKOZY c'est le malheur pour les plus pauvres et pour les classes moyennes et des paradis dorés pour des riches de plus en plus riches.

Même si certains n'aiment pas Hollande et ne le considèrent pas assez à gauche, il faut remarquer que son programme est diamétralement à l'opposé de celui de Nicolas SARKOZY.
S'il ne promet pas la lune, il s'engage sur un programme de gauche, promet de garantir notre protection sociale et surtout  s'engage pour la jeunesse, grande victime de la période de crise que nous vivons, pour les séniors chassés de leur entreprise avant l'âge où ils sont admis à prendre leur retraite et les femmes, sous payées, souvent soumises à des contrats précaires qui ne leur permettent pas de finir leurs fins de mois.

Il y a encore pire , l'assujettissement du Président sortant à l'extrême droite et les valeurs de la République,  LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, LAICITE bafouées.

Et l'austérité à vie organisée par SARKOZY, avec le concours de l'allemande MARKEL à qui il est totalement assujetti, devant laquelle il s'est couché.

La situation est si grave que pour la première fois, le centriste BAYROU, homme de droite, en désaccord avec le programme économique du candidat de gauche  vote à titre personnel pour FRANCOIS HOLLANDE, parce qu'il ne se reconnaît pas dans les valeurs de la droite extrême à laquelle se rallie sans vergogne  Nicolas SARKOZY.

Le choix que je fais»

François Bayrou à Lille le 18 avril 2012.
François Bayrou à Lille le 18 avril 2012. (Photo Pascal Rossignol. Reuters)
Par LIBERATION

François Bayrou a annoncé jeudi à Paris qu’il voterait François Hollande à titre personnel dimanche au second tour de l’élection présidentielle, et n’a donné aucune «consigne générale» à ses électeurs, libres de choisir «en conscience».

«Je ne peux pas voter blanc, cela serait de l’indécision, et dans ces circonstances, l’indécision est impossible. Reste le vote pour François Hollande, c’est le choix que je fais», a déclaré le député et président du MoDem, éliminé au premier tour de la présidentielle (9,13%).

«Il s’est prononcé de manière claire sur la moralisation de la vie publique dans notre pays, il aura fort à faire. J’ai dit ce que je pensais de son programme économique. Je ne partage pas ce programme», a ajouté M. Bayrou.

En guise de message à ses électeurs, il a affirmé «tenir» à la «diversité» de sa formation, le Mouvement démocrate. «Cette diversité, elle est notre nature propre. C’est pourquoi je ne donnerai pas de consigne générale de vote, chacun de mes amis, chacun de mes électeurs s’exprimera en conscience.» «Je sais qu’il y aura des expressions différentes et je les respecterai», avait encore dit M. Bayrou, avant d’annoncer son «choix» personnel.

Pour le prochain quinquennat, «devant une crise inéluctable, il n’y aura pour la nation qu’une attitude possible: une unité nationale qui réunira des femmes et des hommes venus d’horizons différents pour que le pays puisse se ressaisir. Cette unité nationale ne se ressaisira jamais si chacun reste dans la logique des camps anciens», a estimé le dirigeant centriste.

«Je ne suis pas et je ne deviendrai pas un homme de gauche. Je suis un homme du centre et j’entends le rester, et je suis certain que le jour venu il faudra aussi qu’une partie de la droite républicaine soit associée à ce qu’il faudra faire pour que la France s’en sorte», a pronostiqué le troisième homme de la présidentielle de 2007. Cette année-là, dans l’entre-deux-tours, il avait laissé entendre qu’il ne voterait pas Sarkozy, sans toutefois se prononcer pour Ségolène Royal (PS). Plus tard il avait révélé avoir voté blanc.

«Par ce choix, je rends possible pour la première fois depuis longtemps une union nationale», s’est félicité le député des Pyrénées-Atlantiques, avant de dire qu’il «appartiendra à François Hollande, s’il est élu, de réfléchir à la situation et de prendre en compte cette nécessité pour le pays».

«Si (François Hollande) en reste à la gauche classique et au programme qui est le sien aujourd’hui, je serai un opposant, dans une opposition vigilante, constructive mais vigilante, et il faudra une opposition déterminée quand il s’agira d’empêcher les erreurs annoncées», a-t-il annoncé, «il est des moments dans l’histoire ou l’engagement devient vital».

Marine LEPEN, elle, appelle à voter blanc, mettant les deux candidats qu'elle considère comme des jumeaux à voter blanc.

Jamais la droite n'aura été aussi divisée avec un candidat bien seul, ne bénéficiant d'aucun appel au report de voix ni de l'extrême droite, qu'il a pourtant copiée,dont il a soutenu les idées pendant cinq ans, ni de la part du centre de M.BAYROU effrayé par ses idées droitières dépourvues de tout humanisme.

La GAUCHE n'a jamais été aussi forte avec au premier tour le candidat issu des rangs du Parti Socialiste à 28%; le candidat du Front de Gauche à plus de 11%, la candidagte écologiste à plus de 2%.

Cette gauche doit être totalement rassemblée dimanche pour faire élire le candidat de la gauche.Pas une voix ne doit lui manquer et c'est le sens de l'appel lancé par Jean Luc Mélenchon qui donne son dernier meeting à 18heures 30 place Stalingrad. Mai qui pourrait le dire mieux que lui?

 

La situation pour l'instant se présente bien avec 4 sondages donnant HOLLANDE VAINQUEUR.

BVA, TNS Sofres, Ipsos, Harris, tous voient le candidat socialiste l'emporter avec un score oscillant entre 52,5% et 53,5%. i

François Hollande est toujours donné vainqueur du second tour de la présidentielle. (Christophe Ena/AP/SIPA)

François Hollande est toujours donné vainqueur du second tour de la présidentielle. (Christophe Ena/AP/SIPA)

François Hollande est toujours donné vainqueur du second tour de la présidentielle, vendredi 4 mai, avec 53,5% des intentions de vote, mais recule d'un point et demi par rapport au sondage du 24-25 avril, contre 46,5% pour Nicolas Sarkozy (+1,5), selon une enquête TNS Sofres Sopra group pour i-Télé.

D'après cette enquête réalisée après le débat de l'entre-deux-tours, l'avance du candidat socialiste reste légèrement au-delà des marges d'erreur statistiques (3,1 points pour un échantillon supérieur à 1.000 personnes).

Par ailleurs, l'institut ne précise pas si le sondage a été effectué jeudi 03 mai avant ou après que le président du Modem François Bayrou n'annonce qu'il votera pour François Hollande.

Sondage réalisé par téléphone le 3 mai auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales (méthode des quotas). Notice complète consultable auprès de la Commission nationale des sondages.

53%

Selon Harris Interactive pour VSD et La Chaîne Parlementaire, les intentions de vote en faveur de François Hollande sont de 53%, en recul de 2 points. Nicolas Sarkozy est, quant à lui, crédité de 47% (+2).

D'après cette étude réalisée après le débat radio-télévisé d'entre-deux-tours, pour l'émission "Politique matin" de LCP vendredi, le candidat PS, en hausse ces dernières semaines, retrouve son score de mi-avril.

Sondage réalisé en ligne du 2 mai au soir (après le débat) au 3 mai auprès d'un échantillon représentatif de 1.072 personnes inscrites sur les listes électorales, à partir de l'access panel Harris Interactive (méthode des quotas). Notice complète consultable auprès de la Commission nationale des sondages.

52,5%

BVA pour Le Parisien/Aujourd'hui en France donne François Hollande en tête du second tour avec 52,5% des intentions de vote, en recul d'un point par rapport au 1er mai, contre 47,5% pour Nicolas Sarkozy.

D'après cette enquête réalisée après le débat de l'entre-deux-tours mais avant que le président du Modem François Bayrou n'annonce qu'il votera pour François Hollande, l'avance du candidat socialiste reste légèrement au-delà des marges d'erreur statistiques (2,2 points pour un échantillon supérieur à 2.000 personnes).

Sondage réalisé par téléphone et internet le 3 mai jusqu'à 19H30 auprès d'un échantillon de 2.161 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales (méthode des quotas). Notice complète consultable auprès de la Commission nationale des sondages.

52,5%

Enfin, Ipsos-Logica pour France Télévisions, Radio France et Le Monde voit François Hollande sortir vainqueur du duel l'opposant à Nicolas Sarkozy avec 52,5% des intentions de vote contre 47,5%.

Dans ce sondage réalisé le 3 mai, avec 52,5% des intentions de vote, François Hollande recule d'un demi-point par rapport à une précédente enquête des 27-28 avril. Nicolas Sarkozy gagne 0,5 point à 47,5%.

Sondage réalisé par téléphone le 3 mai auprès d'un échantillon de 1.018 personnes de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales (méthode des quotas).

Pour l'instant tous les sondeurs donnent HOLLANDE VAINQUEUR. Mois tout peut arriver.Les sondages ne sont pas des votes.

C'EST POURQUOI PAS UNE VOIX DE GAUCHE NE DOIT DIMANCHE MANQUER A FRANCOIS HOLLANDE. IL Y VA DE LA RESPONSABILITE DE CHACUN.AVEC UN ENORME RASSEMBLEMENT DES VOIX DE LA GAUCHE ECRIVONS UNE NOUVELLE PAGE DE NOTRE HISTOIRE.

LE FRONT DE GAUCHE A FAIT UNE FORMIDABLE CAMPAGNE, A PRIS LA BASTILLE ET A FAIT TREMBLER TOUT LE MONDE. IL A FAIT UN TRES BON SCORE ET VEUT CONTINUER LE COMBAT.

POUR POUVOIR AMPLIFIER ENCORE CE MOUVEMENT D' ESPERANCE, POUR REDONNER LE POUVOIR AU PEUPLE, POUR PESER SUR LA POLITIQUE DE LA FRANCE, POUR DEVENIR GRACE A C E MOUVEMENT POPULAIRE INTENSE, DEVENIR LE PREMIER PARTI DE GAUCHE ET METTRE EN PLACE CETTE SOCIETE  DONT LE SLOGAN EST L'HUMAIN D'ABORD IL FAUT S'EN DONNER LES MOYENS...

IL FAUT VIRER SARKOZY d4ABORD ET POUR CELA UTILISER LE BULLETIN FRANCOIS HOLLANDE ET LE METTRE DANS L'URNE SANS ETAT D' AME, SIKNON RIEN NE SERA POSSIBLE. C'EST MELENCHON QUI LE DIT ET IL SAIT DE QUOI IL PARLE.

DONC, CITOYENS, CITOYENNES, VOUS QUI ETES NOTRE ESPERANCE, DIMANCHE, VOTEZ MASSIVEMENT AVEC LE BULLETIN HOLLANDE POUR BATTRE SARKOZY.


Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Balde 05/05/2012 11:42

Puissent tous les Fronts de gauche vous lire....et vous suivre ?

La remâche de la déception et de la rancoeur chez certain(e)s est sans avenir.

Demain, il fera jour !

MARIE 05/05/2012 09:07

un enjeu énorme mais une mobilisation sans pareil... alors il y a de l'espoir !

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique