Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 09:37
6197701-condamnes-liberes-a-chartres-taubira-replique-et-ch.jpg Sarkozy a fait du tout sécuritaire son dogme absolu. Empiler les délinquants dans des prisons comme dans des boîtes de sardines...Mettre sous les verrous des gens qui n'ont pas lieu d'y être! Mettre ensemble les gros délinquants et les autres si bien que la proximité néfaste parce que contagieuse ne pouvait que générer des risques importants de récidive.

Pourtant on sait depuis longtemps que l'incarcération n'est pas le remède à tout surtout dans les prisons françaises  qui sont la honte de notre Pays et nous ont valu de nombreuses mises en garde de la part de l'Europe.

Pourtant on sait aussi depuis longtemps qu'à le sortie de prison, les délinquants non préparés, non pris en charge, qui se retrouvent sur le pavé après avoir purgé leur peine, sans ressources et surtout sans emplois ont toute les chances de se retrouver dans le ciscuit de la mafia et de recommencer.

Pourtant on sait depuis longtemps  que les prisons ouvertes donnent d'excéllents résultats comme le prouvent les expériences menées à l'étranger mais aussi à CASABIANDA EN CORSE..mise en oeuvre depuis 1945, où d'emblée les prisonniers savent que s'ils tentent de s'évader ils se retrouveront en milieu carcéral  fermé, à Csabianda où il n'y a pas eu d'évasion et le taux de récidive est infime...
Oui, tout cela, on le sait depuis longtemps; Sarkozy le sait mais s'en fout. Sans autre désir que de plaire à la police, ayant toujours manifesté un désamour pour les magistrats qu'il a mis sous le boisseau en les contraignant a prononcer des peines plancher et en leur retirant ainsi leur légitime pouvoir d'appréciation.

La droite le sait pertinemment mais ne cesse de piailler et de s'opposer à toute réforme du système.

LA SECURITE DES CITOYENS EXIGE UNE JUSTICE EFFICACE DONC UNE REFORME TOTALE DU SYSTEME.

" Il n'y a pas de force sans justice ni de justice sans force" dit Ségolène Royal...Rappelez vous, Ségolène Royal qui réclamait l''ncadrement militaire des jeunes délinquants pour les recadrer, leur donner un métier et des peines de substitution.

Hollande l'avait promis pendant sa campagne électorale et Christiane Taubira a pris à bras le corps cette réforme  dans un souci d'humanité et d'efficacité.

Les prison sont archi pleines et un nombre considérable de peines ne sont pas appliquées ou beaucoup plus tard faute de place dans les prisons, ce qui génère l'incompréhension des condamnéd et rend tout à fait inefficaces les sanctions sévères prononcées par les pagistrats qui sont loin d'être laxistes.
Comme il fallait s'y attendre la mise en place de cette réforme fut pour la garde des sceaux un chemin semé d'embûches tant il y a d'opposition entre police et justice, opposition soignée, favorisée par Sarkozy et ses sbires... Et il ne faut pas dire que ce soit facile pour Valls qui va devoir expliquer la réforme aux forces de police, hostiles et la leur faire accepter...

Mais c'est la règle du jeu car enfin le Président de la République et le Premier Ministre ont tranché et ils ont tranché en faveur de Christianr Taubira.

Paris, ce 30 août. Dans un discours ce vendredi, Jean-Marc Ayrault a annoncé les derniers arbitrages sur la réforme pénale.

Paris, ce 30 août. Dans un discours ce vendredi, Jean-Marc Ayrault a annoncé les derniers arbitrages sur la réforme pénale. | (AFP/ FRANCOIS GUILLOT)

Zoom 1/3

Jean-Marc Ayrault a présenté ce vendredi, depuis le perron de l'Elysée, les ultimes arbitrages rendus avec le de la République sur la réforme pénale, marquée cet été par un affrontement entre les ministres Manuel Valls (Intérieur) et Christiane Taubira (Justice).



Cette réforme prévoit notamment la suppression des peines planchers. Selon le Premier ministre, les peines automatiques ont en effet «démontré leur inefficacité». Mais dans le même temps, «il n'y aura plus de libération conditionnelle automatique ou de révocation automatique des sursis», prévient le chef du gouvernement. Le projet de loi met en place un nouveau dispositif de «libération sous contrainte, pour un retour progressif et encadré à la liberté», précise-t-il.

Le texte «reviendra également sur des mesures laxistes votées par la précédente majorité», indique Jean-Marc Ayrault. «La possibilité qui était donnée aux juges d'aménager les peines de moins de deux ans sera ramenée à un an pour les primo-délinquants et à six mois pour les récidivistes», indique-t-il.

Ayrault fustige «le laxisme de la droite»

Le texte gouvernemental crée aussi une «nouvelle peine, sans en supprimer aucune». Il s'agit de la «contrainte pénale» applicable à «tous les délits punis d'une peine d'emprisonnement inférieure ou égale à cinq ans». Cette contrainte pénale permettra, selon M. Ayrault, «d'imposer des obligations et interdits dont les juges ne disposent pas aujourd'hui». Ce nouveau dispositif ira de pair avec un «nécessaire renforcement des moyens», a-t-il poursuivi.

«Les recrutements dans les services chargés du suivi des condamnés, les Spip, seront amplifiés», a promis le Premier ministre. «Ils augmenteront dès cette année et l'année prochaine, ils augmenteront encore avec plus de 300 recrutements». «Cette progression se poursuivra dans les années à venir avec comme objectif de limiter au maximum à 40 dossiers par agent chargé du suivi des personnes concernées», explique-t-il.

Il a aussi promis la poursuite des recrutements de magistrats chargés de l'application des peines et des personnels de l'administration pénitentiaire. La construction de places de prison est également au programme, avec 6 500 places «en 2014, 2015 et 2016». Il a fustigé le «laxisme» de la droite qui avait supprimé «des milliers et milliers de postes de policiers, de gendarmes et n'avait pas non plus prévu le remplacement des magistrats qui partent à la retraite». «Cette politique de l'affichage et du laxisme est terminée», martèle-t-il.

Interrogée sur France Info pour savoir si elle se sentait «confortée» par ces arbitrages, Christiane Taubira assure que «le souci c'est vraiment la sécurité des Français». «La sécurité n'est pas un gros mot, au contraire, nous avons une obligation de sécurité», lance-t-elle. Concernant la création d'une nouvelle peine de probation, elle souligne qu'aucune peine n'est supprimée et que «l'arsenal répressif reste le même». Elle a ainsi relevé que les magistrats pouvaient toujours prononcer «même des courtes peines» de prison.

La réforme est censée désengorger les prisons, qui battent régulièrement des records de surpopulation, tout en luttant contre la récidive. Le texte sera présenté en Conseil des ministres début octobre.

VIDEO. Les annonces de Jean-Marc Ayrault

 


Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique