Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 18:50

2115561960_2.jpg Enfin, après un long silence, Ségolène Royal est de nouveau sur les ondes à l'occasion de son livre: UNE BELLE IDEE DU COURAGE...En fin sa grande voix qui porte se fait entendre...et s'adresse aux Français...

 

Sans critiquer formellement la politique menée depuis un an par le Président de la République et son premier ministre, elle assène sa vérité, qui au vu des résultats obtenus est LA VERITE.

 

Sans dévoiler des idées nouvelles, elle déplore que l'on n'ait pas été plus vite sur es réformes sociétales et   plaide pour UNE LUTTE GLOBALE CONTRE LE CHOMAGE, pour une accélération des mesures en faveur du développement durable et de l'énergie verte.

 

Elle ne revendique rien et sera candidate à sa propre succession pour mener à bien ses projets...

 

Ségolène Royal est toujours là, bien présente, même si sa parole se fait plus rare. Elle porte...Elle ne se réfugiera pas dans le mutisme, mais soyons en surs se fera entendre chaque fois que nécessaire.....

 

BRAVO ET MERCI POUR TOUT SEGOLENE....OUI, SEGOLENE, car il est curieux de le constater, dans la formidable interview qu'elle a donnée ce matin sur France Inter les intervenants l'appelaient Ségolène et même sur France Inter...signe d'une proximité et peut être d'un manque. Car, elle nous manque vraiment, elle manque à la France...

 

SEGOLENE ROYAL SUR FRANCE INTER:

 

 

 

 

 

 

QUELLE  EST DITES VOUS L'IDEE DE CE LIVR E: CETTE BELLE IDEE DU COURAGE QUI PARAIT CETTE SEMAINE  CHEZ GRASSET OU VOUS RENDEZ HOMMAGE A QUELQUES GRANDES FIGURES QUE VOUS ADMIREZ POUR LEUR COURAGE OU LEUR TENACITE, DE JAURES A MENDELLA EN PASSANT PAR  MITTERRAND, JEANNE D'ARC, LOUISE MICHEL OU LES OUVRIERS D'HEULIEZ, EN VOUS LISANT, SEGOLENE ROYAL ON SE DIT  QUE SI L'ON  VOUS VOIT AUJOURD'HUI CES PERSONNALITES, C'EST QUE VOUS AVEZ ETE TENTEE PAR LE RENONCEMENT, PAR L'IDEE D'ARRETER LA POLITIQUE A UN MOMENT?

 

SEGOLENE ROYAL: Il y a des moments qui sont extrêmement durs et on s'interroge sur le sens de sa vie et sur la necessité qu'il y a de poursuivre ou de changer de cap. Bien évidemment. Et c'est pour ça que ces exemples extraordinaires, j'ai voulu aussi les offrir aux lecteurs parce que je me suis dit au fond si je réussis  à moi puiser des sources de courage et d'énergie dans ces cheminements, dans ces histoires vraies et  et extraordinaires, et bien ça peut peut être servir à tout un chacun, ceux qui se découragenrt, ceux qui s'interrogent, ceux qui doutent d'eux mêmes  et quand on voit par exemple ROOSVELT qui est resté paralysé pendant un an et qui explique pendant un an quand il a cherché à bouger son gros doigt de pied, et bien tout le reste lui paraissait facile.Et voilà un Chef d' Etat des Etats Unis d'Amérique qui a boulleversé  ce qui se passait, qui a trouvé son pays, les Etats Unis d'Amérique dans une crise économique exrtrêmement profonde, dans les années 30; il y avait des émeutes d'enfants à cette époque la qui rentraient dans les banquets des Chambres de Commerce pour piller de la nourriture...C'était quand même terrible...Il a réussi en quelques années à créer  8 millions d'emploios. Il a fermé les banques pour lutter contre la spéculation etC;;

 

Et il y a cette belle phrase de Nelson Mendella qui dit:" Avoir du courage ce n'est pas ne pas avoir peur, c'est surmonter sa peur par l'action."

 

Quand on voit ces hommes et ces femmes qui ont surmonté des choses parfois terribles, regardez T. Russel qui est à la tête du Brésil aujourd'hui qui a été torturée, qui a subi unn cancer et qui aujourd'hui mène son pays de la façon la plus extraordinaire possible. On se rend compte que finalement on utilise- c'est le navigateur Gabart qui le dit- parce que lui aussi, il a accompli un exploit physique éblouissant et il dit qu'on utilise peut -être 15 à 20% de sa capacité.

 

Donc, quand on va mal il faut aller puiser au-delà de ce qu'on utilise quotidiennement et l'on voit aussi que se mobiliser sur des causes, se mobiliser pour les autres, porter un enjeu qui nous dépasse c'est ce qui permet aussi de s'arracher au désespoir ou au découragement.

 

FRANCE INTER: IL Y A DU DECOURAGEMENT,AVEZ VOUS DIT, SEGOLENE ROYAL, DANS LA FRANCE AUJOURD'HUI ET AUJOURD'HUI.IL Y A AUSSI BEAUCOUP DE DEFIANCE A L'EGARD DU POUVOIR. LE COURAGE DEVRAIT S'EXPRIMER COMMENT AUJOURD'HUI DANS CE PAYS EN CRISE? QUELLES SONT LERS D2CISIONS COURAGEUSES QUI POURRAIENT OU QUI DEVRAIENT ETRE PRISES. ET ON EST A TROIS JOURS DE LA CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.

 

SEGOLENE ROYAL: Beaucoup de choses ont déjà été faites. Donc ce qu'il faut maintenant, quand on écoute les Français, en tout cas c'est ce qu'ils disent, il faut maintenant refixer un  cap, parce qu'on demande des sacrifices aux Français. Ils se demandent: mais comment est ce queces sacrifices vont fonctionner pour sortir de la crise dans laquelle nous sommes. Donc il faut à la fois refixer des objectifs très clairs et surtout fixer un horizon.

 

Quel est notre Horizon? Qu'est ce qu'on veut, comment on veut voir la France dans les cinq années qui viennent? Qu'est ce qui va se passer? comment est ce qu'on va se loger, consommer? Quelles sont les mutations écologiques majeures dont on va se saisir pour redonner du bien être aux Français?

 

FRANCE INTER: C'EST CE QUI N'A PAS ETE FAIT PENDANT LA PREMIERE ANNEE DU QUINQUENNAT? LE CAP N'A PAS ETE ASSEZ CLAIREMENT FIXE?

 

SEGOLENE ROYAL: Ce n'est pas le problème de se dire ce qui n'a pas été fait. La bonne faàon de faire de la politique c'est de se dire: voilà ce qui a été fait, donc il faut à la fois consolider ce qui a été fait, accélérer ce qui a été fait et en même temps faire les mutations et les réformes nouvelles dont le pays a besoin et identgifier lesquelles pour sortir de la situation dans laquelle nous sommes.

 

FRANCE INTER: LE COURAGE: EST CE QUE C' EST DE NE PAS SE SOUCIER DES SONDAGES DE POPULARITE OU DE RESTER FIDELE A CEUX QUI VOUS ONT ELU?

 

SEGOLENE ROYAL: Il faut écouter les sondages de popularité. Nous sommes en démocratie. Il faut écouter les critiques, les sondages. Ca fait partie du débat démocratique. Et en même temps, il faut tenir fermement le cap et ne pas céder aux différents lobbys et en même temps engranger un certain nombre  de choses, peut être renforcer les réformes qui ont déjà été faites.

  img057-1.jpg


 

Exemple des choses qui ont progressé. La lutte contre la fraude fiscale. Il faut aller plus vite et plus fort sur la lutte contre la fraude fiscale. Pourquoi? Parce qu'avant de faire payer des impôts aux Français il faut faire rentrer l'argent qui provient de la fraude fiscale. C'est combien? 40, 50 milliards? Voyez, cette bouffée d'oxygène, elle manque aujourd'hui.

 

Deuxième exemple. La réforme bancaire. Il y a une première étape de la réforme bancaire. Sans doûte, faut il aller plus loin. On le voit bien aujourd'hui avec un système bancaire qui n'est pas encore au service des entreprises. Et j'espère que la Banque Publique d'Investissement va rééquilibrer ce mauvais fonctionnement de l'économie.

 

FRANCE INTER: LE COURAGE N'ESTS PAS TOUT SEGOLENE ROYAL. IL FAUT AUSSI SAVOIR QUELLE LIGNE POLITIQUE ON CHOISIT. EST CE QUE PAR EXEMPLE LE COURAGE C'EST PUISQU' AUJOURD'HUI JEAN MARC AYRAULT OUVRE LA CONCERTATION SUR UNE NOUVELLE REFORME DES RETRAITES, EST CE QUE LE COURAGE C'EST DE RECULER ENCORE A TERME  L'AGE DE LA RETRAITE OU DE MAINTENIR LE STATU QUO AUJOURD'HUI?

 

SEGOLENE ROYAL: Sur la retraite, il faut faire une retraite à la carte. On ne peut pas continuer je pense, à brutaliser les Français, à leur faire peur pour l'avenir. Les gens ont peur pour eux, ils ont peur pour leurs enfants, alors comme on le disait tout à l'heure  et comme le disait Nelson Mandela, surmonter la peur, c'est passer à l'action.C'est sécuriser les Français sur ce qui va ce passer. Les efforts qu'on leur demande et en quoi ces efforts vont servir.

 

Et comme je le disais à l'instant, si on faisait déjà rentrer l'argent de la fraude fiscale, on n'aurait pas besoin de toucher au pouvoir d'achat des Français.Le véritable combat il est là. Regardez, il y a mille milliards d'euros sur l'assurance vie. Est ce que vous ne croyez pas qu'on pourrait activer cet argent là au service de l'économie? Tant que l'économie ne repart pas, il faudra rogner sur le pouvoir d'achat des Français et sur la protection sociale. Les leviers de financement de l'économie ne sont pas aujourd'hui tous utilisés. Avant de rogner sur les droits sociaux des Français, sur les protections sociales, avant de toucher à le retraite, avant de toucher à la santé, avant de toucher à la protection de la famille, il faut faire rentrer l'argent de la fraude fiscale, il faut forcer les banques à financer l'économie réelle, ce qui n'est pas encore le cas, il faudra faire monter en puissance la Banque Publique d'investissement, ce qui est en train d'être fait, il faut attirer l'épargne des Français et en particulier cette masse financière considérable qui est l'argent de l'assurance vie. Peut être faut il trouver des systèmes fiscaux incitatifs pour que cet argent  devienne un argent acrtif qui va produire de l'activité et de la richesse et si on produit de la richesse on fait rentrer les cotisations sans être obligé d'augmenter les cotisations, on fait rentrer les impôts sans être obligé d'augmenter le taux de fiscalité.

 

FRANCE INTER: DONC TOUS LES OUTILS NE SONT PAS DANS LA BOITE  ENCORE AUJOURD'HUI, SEGOLENE ROYAL?

 

SEGOLENE ROYAL: Il y a des outils qui sont dans la boîte qui doivent devenir maintenant plus puissants, c'est à dire, il faut que tous les ministres s'en saisissent et que tous les  acteurs économiques à l'échelle du territoire et du pays s'en saisissent pour que les gens comprennent bien le cap.

 

FRANCE INTER: CE N'EST PAS LE CAS AUJOURD'HUI?

 

SEGOLENE ROYAL: Ecouter, est ce que tout va bien? Je ne peux pas vous le dire au micro. Ma parole perdrait toute crédibilité. Maintenant si vous voulez me faire dire des critiques gratuites contre le gouvernement, ce n'est pas le sujet.Mon sujet, c'est que ça aille mieux, donc c'est dire un certain nombre de choses ont été faites et ont été bien faites. Ce n'est pas suffisant: la preuve. Il faut à la fois les renforcer, en trouver de nouvelles. Je viens de vous donnes quelques idées. Et accélérer les choses et donner le cap.

 

FRANCE INTER: EN CHANGEANT L'ARCHITECTURE GOUVERENEMENTALE? EN FAISANT QUELQUE CHOSE QUI SOIT PLUS COHERENT ET PLUS RESSERE EVENTUELLEMENT?

 

SEGOLENE ROYAL: Ecouter, ce qui  n'est plus supportable notamment sur ceux qui tous les jours se battent donc crée des activités, des emplois, les PME, les opérateurs économiques,les acteurs économiques,les partenaires sociaux,, les collectivités territoriales, les élus locaux, puisque nous sommes au front, tous les jours pour créer des activités et des emplois, ce qui n'est plus acceptable ce sont les zizanies entre ministres. Donc, il faut y mettre fin et sans doute, ce n'est pas un secret puisque je crois que le Président de la République l'a laissé entendre restructurer Bercy, ce que l'on appelle Bercy, le Ministère des Finances, parce que c'est tout de même le ministère clé vers lequel tous les regards sont tournés pour savoir quelles sont les orientations,les leviers d'action, la façon dont l'économie va repartir, la façon dont la croissance va se redéclencher à nouveau etc...

 

  FRANCE INTER: EST CE QU'IL Y A DU COURAGE CHEZ LES DEPUTES DE GAUCHE ET NOTAMMENT QUELQUES DEPUTES SOCIALISTES QUI VEULENT DESOBEIR AU GOUVERNEMENT SUR LA QUESTION DE L'AMNISTIE SOCIALE QUI VA REVENIR A L'ASSEMBLEE NATIONALE CETTE SEMAINE?

 

SEGOLENE ROYAL:Il faudrait que sur des sujets comme  ceux là, il y ait un dialogue plus serein. Se quoi s'agit il? Il s'agit d'effacer les peines auxquelles certains sindicalistes olnt été condamnés.Il y a des cas où c'est justifié.

 

Certains patrons voyous qui ont liquidé leur entreprise, et moi je me souviens par exemple dans ma région du combat de New Fabrice. On a jeté les salariés comme des mouchoirs en papier. L'entreprise a déménagé l'usine. Et moi, je les ai vus ces salariés. Ils avaient envie de mettre le feu à leur usine avant qu'elle puisse être déménagée parce qu'on ne leur a rien expliqué, rien donné, aucune indemnité, aucun respect, rien. C'est à dire 30 ans, 35 ans de vie d'ouvriers qui se terminent sans rien. Est ce que c'est possible cela? Est-ce que c'est tolérable? Non ça ne l'est pas.

 

Ils ne l'ont pas fait, finalement mais s'ils l'avaient fait, s'ils avaient détruit un certain n ombre de machines, ils auraient été condamnés. Et bien,, je pense que ces condamnations là, il ne faut pas les justifier, il ne faut pas les encourager. Mais il faut aussi un certain équilibre entre certains comportements patronaux, rares, heureusement et certaines condamnations ouvrières qui ne sont pas justes.

 

L'amnistie sociale ne doit pas être généralisée, mais je pense qu'un texte qui permettrait d'appréhender un juste équilibre entre la souffrance sociale des salariés et l'épouvantable comportement de certains  patrons voyous qui mettent la clé sous la porte pour gagner un peu plus d'argent  tout simplement en écrasant des vies entières, des vies de famille, des enfants, des conjoints, des familles, du désespoir, et bien ça ne me semblerait pas totalement injuste.

 

FRANCE INTER: VOUS PUBLIEZ CETTE SEMAINE CHEZ GRASSET CETTE BELLE IDEE DU COURAGE, GALLERIE DE PORTRAITS, DE PERSONNALITES QUE VOUS ADMIRES, MLADAME ROYAL POUR LEUR COURAGE OU LEUR TENACITE

 

SEGOLENE ROYAL: Passeurs de courage. Et bien voilà, ils transmettent leur énergie et en plus, c'est un livre joyeux parce que le fil conducteur de tous ces hommes et toutes ces femmes qui ont pourtant subi des épreuves parfois terribles, c'est qu'ils restent joyeux....Ce qui est important c'est de donner du bonheur autour de soi.

 

Quand on voit Louise Michel  qui est déportée en Nouvelle Calédonie ete qui dit: bon et bien je suis déportée. Justement je voulais voir la mer; je voulais faire une croisière, un voyage. Le voyage j'ai l'occasion de le faire.

 

Ou Stéphane Hessel qui a cette belle phrase et qui dit: La gaité est la forme la plus aimable du courage.

 

C'est à la fois des hommes et des femmes qui ont subi des épreuves terribles; qui les ont surmontées, qui ont accompli des choses dont ils ne se croyaient pas capables parcequ'ils sont motivés et tirés par le haut vers des causes qui les dépassent et qui en même temps restent profondément joyeux, humains, sans rancune, sans rancoeur et ça je trouve que c'est extraordinaire et très communicatif.

 

QUESTION D'UNE AUDITRICE: JE VOULAIS DIRE A SEGOLENE QUE POUR MOI, C'EST UNE FEMME POLITIQUE COURAGEUSE. POUR EXEMPLE LA MESURE QU'ELLE AVAIT PROPOSEE LORS DE LA CAMPAGNE D'OUVRIR DES INTERNATS POUR LES  JEUNES EN DECROCHAGE ENCADRES S'IL LE FALLAIT PAS DES MILITAIRES. JE TROUVE QUE DEPUIS LES SOCIALISTES QUI AVAIENT CRITIQUE N'ONT RIEN PROPOSE POUR CES JEUNES  JE VOUDRAIS SAVOIR SI CETTE PROPOPSITION EST TOUJOURS D'ACTUALITE...

 

JE VOUDRAIS SAVOIR CE QU'ELLE PENSE DE LA POLITIQUE ECUCATIVE ACTUELLE NOTAMMENT LA SUPPRESSION MALHEUREUSEMENT DE CETTE MESURE POUR LES JEUNES QUI DECROCHENT DE METTRE LES JEUNES A PARTIR DE 14 ANS EN APPRENTISSAGE TOUT EN LES GARDANT AU COLLEGE. CETTE MESURE A ETE SUPPRIMEE SANS RIEN PROPOSER EN RETOUR.

 

SEGOLENE ROYAL: C'est une vaste question. Je pense que dans ce domaine il faut pratiquer sans idéologie._ et ce dont les jeunes ont besoin aujourd'hui, c'est de cadres. Ils son ballottés dans des familles de plus en plus destructurées. Il y a une confusion des valeurs partout. Il y a des contre exemples qui sont donnés par les responsables politiques. Donc on voit de la délinquance au plus haut niveau. Donc les jeunes, à qui peuvent ils se référer?A Qui peuvent ils se raccrocher. Donc la responsabilité du système éducatif et du monde des adultes c'est de recadrer les jeunes. C'est vrai que j'avais proposé l'encadrement militaire des délinquants dans un premier temps parce que les mineurs ont mieux à faire que d'aller dans une prison dont ils ressortent davantage délinquants que quand ils y sont rentrés. L'encadrement militaire; il y a de la bienveillance. On leur apprend quelque chose.On leur demande un effort, on leur demande le dépassement de soi comme je le démontre dans mon livre. Et tout être humain a besoin de sentir ou d'avoir une occasion de se dépasser, de prouver ce dont il est capable. Et pour commencer, il faudrait un discours constamment positif au lieu d'enfoncer des jeunes, par exemple qui sont en échec, il faudrait leur dire, tu es en échec scolaire, mais on va te faire réussir dans une autre diraction., Par exemple l'apprentissage. Et en effet je le redis à 14 ans, ils sont déjà très évolués. Est ce qu'on les met dans une classe perturber toute la classe ou est ce qu'on leur donne l'occasion, grâce à un métier manuel de se restructurer et de prouver qu'ils sont capables de faire quelque chose et de revoir de l'éclat dans leurs yeux et de les voir reprendre le bon chemin...Je suis sur le terrain. Je suis à côté d'eux et je vois ce que je fais dans ma région. Les jeunes que l'on met dans ce processus là et je l'ai fait, malgré les réticences. Et aujourd'hui, tout le monde est content. Et on va les en sortir. Et donc cet accompagnement, ce tuteurât que j'ai mis en place, et bien en effet on voit des jeunes de 14, 15, 16 ans qui étaient déjà en situation d'échec, pour lesquels il y avait zéro futur retrouver du futur. Ca c'est formidable.


Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique