Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 09:52

 

 

ségo Paristélé

 

Ségolène ROYAL s'est toujours élevée contre la politique de rigueur drastique menée par les Etats Européens et en particulier la France sous la houlette de Nivolas Sarkozy.

Une erreur historique qui conduit notre pays à la misère.

*1000 chômeurs de plus chaque jour. Des retraités qui ne peuvent plus à la fois manger et se loger et ne prennent plus qu'un repas par jour.

*Des jeunes condamnés au chômage ou à la précarité qui ne peuvent construire leur avenir.

*L'abandon de l'industrie et les PME en danger tout simplement parce que les banques ne font plus leur métier et refusent de leur accorder des prêts.

*Des banques qui spéculent avec les salaires et les retraites pour avoir des dividendes à deux chiffres et des traiders qui font fortune sur le dos des contribuables.

*Les plans de rigueur qui se succèdent conduisant le peuple à la misère.

Voilà le résultat des politiques d'austérité.

La misère sans aucun résultat positif ! L'échec ! Et une dette de plus en plus colossale avec un Président de la République dispendieux qui, candidat non déclaré paye une campagne officieuse mais bien réelle avec l'argent du contribuable.

Un Président qui a accru la dette de 500milliards en 5 ans en donnant toujours aux plus aux riches, en dilapidant le capital de la France et en faisant tout pour que son successeur ne puisse adopter l'autre politique tant il y aura de contraintes pour accroître toujours l'austérité. 

Et Pourtant,l'austérité ne permet pas de rembourser la dette, n'a cessé de dire Ségolène ROYAL. L'austéritéc'est un cercle vicieux qui entraîne une accumulation des intérêts qui augmente sans cesse la dette qui ne pourra donc jamais être remboursée.

Aujourd'hui, se référant à une chronique parue dans le monde et citant des experts, elle démontre une fois de plus que la politique de Sarkozy, non seulement n'est pas appropriée, mais est catastrophique.

Ce qu'il faut c'est substituer au cercle vicieux un cercle vertueux, fondement de sa politique régionale, de sa politique par le preuve.

Les agences de notation ne disent pas autre chose l'orsqu'elles appellent les Etats à favoriser la croissance qui seule peut permettre de sortir de ce bourbier.

Ségolène Royal envoir un message.

 

"Dans son édition de ce lundi, Le Monde consacrait un dossier à la crise, à partir des contributions de plusieurs éminents experts. Tous s’accordent pour dire que les mesures proposées actuellement par le couple franco-allemand sont de mauvaises solutions qui nous conduisent droit dans le mur. Tous s’accordent à dire que d’autres solutions existent.

 

Ainsi, pour les économistes James K. Galbraith et Aurore Lalucq, les dirigeants européens sont en train de commettre une « erreur historique en refusant d’entendre des idées de bon sens ». Ils se sont enfermés dans le dogme de la discipline budgétaire, faisant fi du sort des plus faibles « au mieux considéré comme un dommage collatéral, voire comme un mal nécessaire ». Ils ne s’attèlent en revanche pas aux causes d’une crise avant tout bancaire,« aggravée par des idées économiques réactionnaires, une architecture (de la zone euro) défectueuse et un climat politique toxique ».

(Lire l’article complet : Sauvez les citoyens avant les banques ! ICI )

Même son de cloche chez Paul Seabright de l’Ecole d’Economie de Toulouse, qui qualifie la rigueur de « potion amère et inefficace ».

Il s’appuie sur différentes études pour mettre en garde contre les effets négatifs démontrés des politiques d’équilibre budgétaire sur l’activité économique. S’il ne nie pas les problèmes d’équilibre budgétaire, il explique en revanche que le calendrier d’une telle politique est crucial : « si on l’entreprend au milieu d’une récession, l’effet symbolique permettant de reconquérir la confiance des marchés risque de s’effacer derrière l’effondrement de l’activité ».

(Lire l’article complet : La rigueur, potion amère et inefficace. ICI )

Enfin, Martin Wolf, éditorialiste économique au Financial Times, considère que se focaliser sur l’austérité budgétaire risque d’entraîner de nouvelles crises. Il déconstruit l’idée selon laquelle ce serait l’indiscipline budgétaire qui aurait conduit à la crise de la zone euro, idée pourtant martelée quotidiennement par nombre de responsables politiques. Il rappelle ainsi qu’avant la crise, la situation de l’Irlande, de l’Espagne ou de l’Estonie, tant sur le plan du déficit que de la dette, était très nettement meilleure que celles de l’Allemagne et de la France.

D’ailleurs, à l’exception de la Grèce, tous ces pays aujourd’hui en difficulté dans la zone euro respectaient pourtant la règle limitant à 3 % du PIB le déficit budgétaire.
Pour lui, il s’agit avant tout d’une « crise des balances de paiement », et la solution à la crise de la zone euro passe d’abord par l’amélioration de la compétitivité économique dans la zone euro.

(Lire l’article complet : L’échec de « Merkozy » ICI )

Alors, jusqu’à quand se poursuivra cet aveuglement coupable des dirigeants européens, et en particulier celui de Nicolas Sarkozy ?

 

Ségolène Royal

La politique proposée par Ségolène Royal s'appuie sur des fondamentaux.,

Mettre l'homme au centre, l'économie au service de l'homme ete la finance au service de l'économie.

Pour cela,réguler les banques, interdire de spéculer sur la dette souveraine des Etats.

Pour cela, séparer les activités des banques, donc créer des banques d'investissements qui auront mission de permettre aux PME de prospérer en leur accordant des prêts et se verront interdire toute spéculation.

Réguler l'activité des banques d'affaires qui ne seront pas garanties par l'Etat si elle exercent des activitées prohibées par la loi.

Permettre aux collectivités publiques de rentrer dans le capital des sociétés pour maintenir l'activité, préserver des emplois, et soutenir des activités stratégiques.

Investir massivement dans la croissance verte et l'énergie renouvelable pour, sauver la planète, créer des emplois non délocalisables et réindustrialiser la France dans des secteurs d'avenir.

Lutter contre les licenciements en exigeant des entreprises qui délocalisent alors qu'elles font des bénéfices qu'elles remboursent les aides publiques qu'elles ont perçues.

Interdire les licenciements boursiers, en légalisant la jurisprudence LU.

Investir massivement dans l'éducation.

Faire émerger un nouveau mode de société fondé sur l'équilibre entre le capital et le travail.

Avec Sarkozy, nous en sommes loin, très, très loin. Il n'a rien compris.Il n'a pas compris que le capitalisme sauvage, le libéralisme à outrance ne créeraient pas la société heureuse qu'ils avaient imaginés, mais asserviraient l'ensemble des peuples à une caste restreinte d'individus richissimes qui n'en auraient jamais assez, qui en voudraient toujours plus, beaucoup plus qu'ils ne pourraient en dépenser et qui entraîneraient le monde vers les pires cataclysmes, dictatures, esclavage, guerres civiles généralisées ou nouvelle guerre mondiale.

Le temps presse. Il faut revenir aux fondamentaux de la démocratie.Le Pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple.

Il faut revenir aux valeurs républicaines: liberté, égalité, fraternité, auxquelles Ségolène Royal ajoute solidarité, laïcité.

Cest la politique qu'il nous faut pour la France.C'est pourquoi nous avons soutenu et soutenons toujours Ségolène ROYAL.

Certes elle ne sera pas Présidente de la République en 2012, à moins d'un miracle qui nous souhaitons tous au fons de notre coeur. Mais, avec un courage considérable que nous lui connaissons, elle surmonte peu à peu son élimination orchestrée par la droite et son propre parti. C'est dur, très dur pour elle, mais elle est toujours une femme debout car, comme l'écrit le POINT, Ségolène ROYAL revient toujours.

A quelque poste qu'elle soit, Au Perchoir ou ministre de la République, elle continuera à peser et comme elle a toujours un train d'avance,ses idées, qui se sont déjà répandues partout en France finiront par s'imposer.

Ségolène ROYAL est une grande dame, droite, honnête. Elle nous a tracé le chemin en appliquant son magnifique projet dans sa région. Elle dit ce qu'elle fait et elle fait ce qu'elle dit et est dotée d'une énergie peu commune qui lui permet de ne jamais céder lorsqu'elle défend des causes justes. Sa grande indépendance lui a permis de rester indépendante de tous les lobbies, de tous les grands de se monde et d'être et de demeurer incorruptible, ce qui fait peur aux corrompus plus intéressés par le maintien de leurs privilèges que par l'intérêt des citoyens et citoyennes de ce pays.

Alors, Madame Royal, Merci, UN GRAND MERCI, pour votre message, mais aussi pour tout ce que vous avez fait pour nous et ce que vous continuerez à faire. Meci d'avoir résisté à toutes les pressions, à toutes les chausses-trappes, à toutes les haines de tous les envieux qui ne vous valent pas, merci d'avoir toujours été au service de la gauche et d'être toujours là, dans des cinditions très difficiles pour vous, pour faire gagner la gauche.

DEUX MOTS: MERCI ET BRAVO

VOUS POUVEZ COMPTER SUR NOUS.

 

DSC00376-copie-1.JPG   photovolt-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique