Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 08:59

Les Français ont choisi.Ils ont renvoyé le Président sortant. Le nain est parti.OUF! On est soulagé. On va pouvoir respire.

Et dimanche soir, une grande explosion de joie s'est manifestée à la Bastille où Ségolène ROYAL a fait un superbe discours."MERCI PEUPLE DE FRANCE", hymne à la solidarité, à la fraternite, promesse de ne laisser aucun de ses enfants sur le bord de la route.


 

François Hollande arrivé vers I heure du matin dans un délire de joie, d'applaudissement est monté sur la scène.Le nouveau président élu; François Hollande, qui célébrait dimanche soir sa victoire sur la place de la Bastille, s'est déplacé sur scène pour aller faire la bise à Ségolène Royal, son ex-compagne, mère de ses quatre enfants, qui avait échoué il y a cinq ans à la présidentielle. François Hollande a d'abord discouru, chanté la Marseillaise, salué longuement la foule aux côtés de sa compagne et future Première dame, la journaliste Valérie Trierweiler, et de nombreuses figures du Parti socialiste alignées derrière lui. Puis, alors que les uns et les autres applaudissaient, il a fait quelques pas pour aller spécialement faire la bise à Ségolène Royal.

                         segolene-et-hollande-se-font-la-bise-a-la-bastille-dans-la-.jpg

 

Une courte soirée pour faire exploser sa joie.

Car FRANCOIS HOLLANDE est élu à une courte majorité. Et tout reste à faire.  Sans majorité parlementaire rien ne serait possible et la paralysie du pouvoir en période crise serait la pire des choses.

La dynamique créée par la Primaire Socialiste a permis la victoire de Francois HOLLANDE une victoire dont tout le monde se réjouit à gauche  mais qui n'a pas effacé pour autant les problèmes. La dette est toujours là. Le précédent Président a vidé les caisses et, s'il veut réussir, François HOLLANDE devra ne pas décevoir.

Les difficultés de la France ne seront pas résolues dans la division du peuple Français. Le Rassemblement s'impose plus que jamais et d'abord à gauche.
Le Front de Gauche qui a apporté un soutien sans faille à François Hollande pour  virer Sarkozy s'est réjoui hier de l'élection du nouveau Président de la République.
Dimanche 6 mai 2012 - 20h10

Déclaration de Jean-Luc Mélenchon

Ce billet a été lu 16 962 fois.
Exporter ce billet au format pdfEnvoyer ce billet à un amiImprimer ce billet

Le Front de Gauche a averti, il ne délivrera pas de blanc seing au Président de la République et n'adhère et n'a jamais adhétré à son programme.

Sarkozy, c'est fini, enfin !
Ainsi est réglé le compte du fossoyeur des acquis sociaux et des services publics de notre République.
Sa défaite est celle de son projet d'extrême-droitisation.
C'est une très bonne nouvelle pour la France et pour l'Europe.
Le monde, qui nous regarde connaît de nouveau l'audace des Français.

 Une page est tournée.
Une autre commence pleine d'exigences.
Je félicite François Hollande pour son élection. Son avantage lui donne les moyens d'agir. Je souhaite le meilleur au nouveau président comme à notre pays.

J'adresse un salut reconnaissant à la résistance acharnée du mouvement social qui a préparé cette victoire. Les syndicalistes ont ce soir le dernier mot contre celui qui les menaçait.

Je félicite les quatre millions d'électeurs du Front de Gauche dont les votes ont fait la décision aujourd'hui.
Au même moment ce soir, notre parti en Grèce passe en 1ère position de la gauche.
La leçon de cette heure est que pour sortir de la crise de la civilisation capitaliste les peuples cherchent une issue à gauche.

C'était bien une manipulation que la place honteusement accordée aux thèses de l'extrême droite entre les deux tours.
Le Front national  n'est pas du côté du monde du travail. Ses électeurs ont voté Sarkozy. Ses chefs ont déserté avec leurs bulletins blancs.

Le Front de Gauche s'engage, autonome et conquérant pour que la défaite de la droite et l'élection de François Hollande devienne la victoire des exigences aigües qui viennent de s'exprimer.

Les élections législatives doivent approfondir notre victoire. Le Front de Gauche en est l'outil fidèle.

Tout commence à présent pour la France et pour notre gauche. Place à la fraternité!Place au peuple.

Il n'y aura pas de majorité sans le Front de Gauche, qui, comme l'a très bien expliqué Jean Luc Mélenchon a, avec ses 4 Millions de voix, assuré la victoire. Donc il pèsera sur la politique de la France et comme il n'y aura pas de majorité sans lui, Hollande devra, comme Mitterrand pendant son deuxième septenat, composer avec lui. 

Une page se tourne. Il faudra tous ensemble construire la nouvelle page de l'histoire qui s'ouvre à la gauche. 

Mais pour cela, il faut IMPERATIVEMENT GAGNER LES LEGISLATIVES. LE COMBAT CONTINUE. 

SEGOLENE ROYAL A CONFIANCE

Ségolène Royal : "Les Français vont donner aux FRANCAIS une majorité pour faire ses réformes par FranceInfo


 

Et elle a raison. Sous la cinquième république, les Français ont toujours donné une majorité au président nouvellement élu.Même si 2012 n'est ni 19981, ni 1988 l'impérative nécessité de pouvoir agir rapidement, dans une période de crise devrait interpeler les FRANCAIS et les prermières mesures du nouveau gouvernement  devraient créer une dynamique. 

Mais rien n'est joué, du moins si on en croit un sondage IFOP  réalisé à chaud qui donne PS UMP au coude à coude avec un léger avantage au PS.

 

Législatives: PS (31%) et UMP (30%) au coude à coude, selon l'Ifop

PARIS — Le PS et l'UMP sont au coude à coude pour le premier tour des législatives le 10 juin, 31% des Français ayant l'intention de voter pour un candidat socialiste ou PRG et 30% pour un candidat de l'UMP, selon un sondage Ifop-Fiducial réalisé dimanche, jour du deuxième tour de la présidentielle, entre 17H00 et 20H00.

A la question: "si dimanche prochain devait se dérouler le premier tour des élections législatives, ici dans votre circonscription, pour lequel des candidats suivants y aurait-il le plus de chances que vous votiez?", les électeurs se prononcent en priorité pour un candidat PS ou PRG (31%), puis pour un candidat UMP (30%), selon cette enquête effectuée pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat.

Viennent ensuit les candidats du Front national avec 18% des intentions de vote, devant ceux du Front de gauche à 8%.

5% des électeurs se prononcent pour un candidat EELV, 4,5% pour un candidat MoDem, 1,5% pour un candidat Parti radical ou Nouveau Centre, 1% pour un candidat du NPA, 0,5% pour un candidat LO et 0,5% également pour un candidat Debout la République.

Par rapport aux résultats des législatives de 2007, l'UMP et les divers droite reculeraient de 45,6% des suffrages à 32% et les UDF/MoDem de 7,6% à 4,5%, souligne l'Ifop. Le PS et les divers gauche gagneraient 3 points, de 28% à 31%. Le Parti communiste et le Front de gauche passeraient de 4,3% des voix à 8%. Le Front national enregistrerait la plus forte hausse, gagnant 13,7 points de 4,3% à 18%.

Par ailleurs, 54% des sympathisants de l'UMP et 77% de ceux du FN souhaitent qu'aux élections locales les deux partis passent des accords électoraux. Ils étaient 32% à souhaiter la même chose parmi les sympathisants de l'UMP en octobre 2010, et 62% parmi ceux du FN.

Sondage réalisé le 6 mai de 17H00 à 20H00 par internet auprès d'un échantillon de 1.968 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Marge d'erreur de 1 à 2,2 selon le pourcentage trouvé.

Notice consultable auprès de la Commission des sondages.

DONC LE COMBAT CONTINUE ET LA MOBILISATION POUR DONNER UNE MAJORITE  DE GAUCHE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE POUR LUI PERMETTRE DE

METTRE EN PLACE LE CHANGEMENT DOIR ETRE TOTALE.

Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique