Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 22:00

970708_10201113114617821_1086404035_n.jpg Ségolène ne lâche jamais rien. C'est son caractère et son courage d'aller au bout de ce qu'elle a entrepris.

 

Depuis son échec à la Rochelle elle s'est recentrée sur sa région et a travaillé d'arrache pied à la mise en place de la Banque Publique d'Investissement.

 

Présidente d'une région laboratoire, Vive Présidente de la Banque d'Investissement dont elle est également la porte parole, et une des deux représentants des Régions au Conseil d'Administration Vice Présidente, si mes souvenirs sont exacts de l'Association des Régions de France, Vice Présidente de l'Internationale Socialiste, ancienne candidate à la Présidence de la République, elle dispose en outre de nombreux contacts à l'Etranger où elle est respectée...Brésil, Argentine, Sénégal, Inde, entre autres ce qui la met en position idéale pour être efficace.

 

 

Elle a féraillé dur, Ségolène pour que l'écologie  relève de la compértence des régions. Un petit rappel....il y a quelques mois, les régions s'opposaient à Pierre Moscovici et menaçaient de retirer de la banque les fonds régionaux s'il n'en était pas ainsi.

 

 

A la voir sur tous les média faire à la fois la promotion de son livre sur les passeurs de courage, de la Banque Publique d'Investissement et de l'importance cruciale de l'écologie puisqu'on sait " que la sortie de crise passera par l'écologie", on comprend qu'elle a obtenu ce qu'elle estimait utile pour le pays.

 

HIER SE TENAIT UN SEMINAIRE ENVIRONNEMENTAL MONTRANT A QUEL POINT ELLE AVAIT RAISON ET A QUEL POINT SES IDEES SONT DESORMAIS RECONNUES ET ONT PROGRESSE.

 


"Un séminaire se tient le 8 juillet 2013, à l’université Paris Dauphine sur la synthèse des débats territoriaux en présence de Philippe Martin, ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie.

Le débat national s’est décliné dans l’ensemble des régions en France. De nombreuses initiatives ont été mises en place, y compris dans les outre-mer. Ces initiatives ont permis de mobiliser tous les acteurs, institutionnels et associatifs comme le grand public, pour débattre de la transition énergétique à l’échelle de chaque territoire.
La région a été l’échelon de suivi et la synthèse des débats décentralisés pour le débat national. Les objectifs de proximité avec les citoyens, organisés ou non, et la recherche d’une large participation, y compris de la part de publics non spécialistes et non engagés, ont trouvé des traductions concrètes et efficaces à l’échelon territorial, s’appuyant sur un savoir faire des collectivités et des associations en matière de démocratie participative.

L’organisation territoriale du débat national s’est faite à deux échelles : d’une part une gouvernance territoriale sous la forme d’une conférence régionale, permettant de disposer d’un échelon territorial pertinent pour le suivi et la synthèse des débats décentralisés ; d’autre part, le comité de liaison du débat décentralisé, qui a constitué le relais entre l’échelon territorial et les instances nationales du débat, en particulier le secrétariat général du débat.

Programme de la journée
9h à 13h : récit des débats territoriaux, exposé de la synthèse régionale et présentation de la synthèse nationale des débats territoriaux.
11h-13h :
Ateliers thématiques sur les sujets clés de la transition énergétique dans les territoires.

- Comment accélérer le rythme de la rénovation énergétique dans les logements ?

- La transition énergétique : un levier pour lutter contre la précarité énergétique ?

- A chaque territoire, son bouquet énergétique : à quelles conditions ?

- La transition énergétique : nouvelles filières, nouveaux emplois, les métiers d’avenir ?

- Comment inventer les mobilités d’un territoire en transition énergétique ?

- Un urbanisme au service de la transition énergétique : Comment faire ?

- Les citoyens acteurs de la transition : de l’adhésion à la coopération, quel niveau d’accompagnement ?

- Comment aller vers de nouvelles organisations collectives de proximité : circuits-courts énergétiques, autoconsommation, production coopérative ?

- Les territoires, maillons clefs de la transition : quelle gouvernance, quelles compétences ?

14h-17h : Synthèse des ateliers en séance plénière, et réaction des territoires aux travaux du Conseil national
17h : bilan par le Comité de pilotage de l’apport de la dynamique régionale au débat sur la transition énergétique

 

Dimanche, sur BFMTV, Ségolène Royal nous a donné des informations importantes sur la mise en place de ma mutation écologique de l'économie.

 

D'abord elle a contesté les déclarations de Delphine Batho qui avait affirmé que le budget de l'écologie était mauvais er en baisse de 7%. Elle a donné un éclairage intéressant sur la réorientation de l'écologie qui ne concerne pas le seul ministère de l'écologie mais tous les ministères qui auront à la prendre en compte dans leurs décisions et est en grande partie de la compétence des régions.

 

Elle a indiqué   que les régions disposeraient pour appliquer leurs projets d'une grande partie des fonds de la Banque Publique d'Investissement qui, apprend -t-on, sera opérationnelle demain, dont les fonds  émanant des régions, mais aussi des fonds européens destinés à l'écologie dont elles assureront désormais la gestion, ce qui n'est pas rien.

 

En outre elle avait auparavant précisé que les banques traditionnelles n'acceptaient de financer l'investissement des PME que si les régions apportaient leur garantie. Ce qui signifie que dès lors que la Banque Publique d'Investissement interviendra, les autres banques suivront, ce qui devrait faire repartir le processus d'investissement et le retour des banques à leur vrai métier qui n'est pas de spéculer, mais de servir l'économie réelle du pays.

 

Le budget destiné à la mutation écologique de l'économie est donc en progression, mais réparti autrement. Ce qui explique également la suppression de 1500 postes dénoncée par Delphine Batho......dès lors que la mutation économique de l'écologie ne dépend plus de ce seul ministère.

 

D'autre part, la renonciation de l'Etat à financer une partie des lignes TGV mais sa décision de soutenir le développement des TER rappelle curieusement les propos tenus par Ségolène Royal lorsqu'elle s'opposait à Sarko en refusant de financer une ligne à grande vitesse et a aussi une connotation écologique.

 

Enfin l'orientation  vers l'agriculture de proximité  soutenue par Guillaume Garot et appliquée depuis longtemps  complète le dispositif .

 

Donc si l'on en croit Ségolène Royal les dispositifs sont en place. Il ne reste plus qu'à agir et agir vite.

 

On mesure la satisfaction de Ségolène Royal sur l'évolution de son crédo économique  à l'évolution de ses réponses aux questions sur son avenir personnel.

 

Ce fut d'abord " je n'exclus rien", puis, s'agissant d'un ministère:" j'irai là où je serai utile à mon Pays." Désormais elle semble écarter l'idée d'un ministère, annonce qu'elle présentera sa candidature aux régionales de 2015 , en Poitou Charente, une région qu'elle aime " pour terminer le travail que j'ai commencé."

 

Enfin au grand dam des journalistes que prétendent que " ce n'est pas assez pour elle" elle répond  qu'une candidature à la présidentielle de  2017 ne rentre pas dans ses perspectives.Et dire que les média se délectaient déjà d'une primaire opposant Hollande à Ségolène!

 

On comprend également au vu des décisions prises le désaccord entre Ségolène et Delphine. Elle n'est qu'une  traduction des deux lignes qui traversent le parti socialistes entre les partisans du contrôle gouvernemental et ceux de l'autonomie des collectivités locales.

 

Deux phrases m'ont parues significatives dans l'interview de Ségolène Royal sur BFMTV:

 

" CE QUI MARCHE NE SE VOIT PAS."

 

" ON Y EST PRESQUE. IL NE MANQUE PAS GRAND CHOSE POUR QUE CA MARCHE."

 

Ségolène Royal est bien au coeur de la révolution écologique qu'on nous promet. On peut compter sur elle pour veiller au grain et sebattre jusqu'au bout pour que ça marche.

 

Dans la réforme très importante qui est en train de voir le jour et que défend Ségolène Becs et ongles, on perçoit son talent de rassembleuse,on perçoit le retour de la démocratie participative puisque la mutation écologique se fera avec les associations, les syndicats, les entrepreneurs, puisqu'elle en appelle. sur la volonté des França!s plus attachés à l'écologie que leurs dirigeants. Et de cela on peut être certain car il y a de nombreux indices et notamment dans les super marchés comme LECLERC, MONOPRIX, CASINO, CARREFOUR et d'autres  dont on connaît la soif de profits, multiplier les rayons bio, les ventes de sacs poubelle, papier à lettre  recyclables, meubles d'origine bégétale...

 

Reste qu'on aimerait être certain que le gouvernement restera ferme sur le gaz de shiste et que le Président de la République  tiendra sa promesse  faire reculer la part du nucléaire.....

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jaccuse56.over-blog.com - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • Le blog de jaccuse56.over-blog.com
  • : Ce blog est un blog politique qui a pour objet de soutenir l'action de Ségolène ROYAL
  • Contact

VISITEURS

Archives

Catégories Politique